Arrêté Ministériel du 06 juin 2005
publié le 08 juillet 2005
Informatiser la Justice. Oui, mais comment ?

Arrêté ministériel accordant une dérogation aux dispositions relatives à la qualité de l'eau destinée à la consommation humaine pour la zone de distribution de Baneu, située à Lierneux

source
ministere de la region wallonne
numac
2005201750
pub.
08/07/2005
prom.
06/06/2005
moniteur
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&c(...)
Document Qrcode

6 JUIN 2005. - Arrêté ministériel accordant une dérogation aux dispositions relatives à la qualité de l'eau destinée à la consommation humaine pour la zone de distribution de Baneu, située à Lierneux


Le Ministre de l'Agriculture, de la Ruralité, de l' Environnement et du Tourisme, Vu le Code de l'Eau dans sa version coordonnée par l'arrêté du Gouvernement wallon du 3 mars 2005 relatif au Livre II du Code de l'Environnement, contenant le Code de l'Eau, en particulier les articles D.192, R.253, R.261 et l'annexe XXV, Partie B;

Vu la demande de dérogation à la valeur paramétrique de 6,5 unités pH, introduite le 9 février 2005 par la Société wallonne des Eaux, ci-après dénommée le fournisseur, rue de la Concorde 41 à 4800 Verviers pour la zone de distribution de Lierneux Baneu (W13725);

Vu le programme de contrôle de la qualité des eaux distribuées pour l'année 2005, établi par le fournisseur le 8 octobre 2004;

Vu l'avis du 14 avril 2005 de la Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Division de l'Eau, donné par l'attaché de la Direction des Eaux souterraines;

Considérant que l'annexe XXV, Partie B du Code de l'Eau prévoit impérativement pour le paramètre "concentration en ions hydrogène" une valeur comprise entre 6,5 et 9,5 unités pH;

Considérant que la valeur médiane du pH observé durant l'année 2003 dans la zone de distribution W13725 est de 5,8;

Considérant que la légère acidité des eaux du captage alimentant la zone de distribution W13725 est une caractéristique naturelle des nappes aquifères de la haute Ardenne et que le pH de ces eaux ne descend pas sous la valeur de 5,0;

Considérant que la concentration en ions hydrogène n'est pas un paramètre toxique dans la gamme des valeurs rencontrées dans le cas présent;

Considérant que le fournisseur ne peut pas garantir l'absence de raccordements à base de plomb parmi les 37 raccordements de la zone de distribution concernée;

Considérant qu'en ce qui concerne l'agressivité de ces eaux vis-à-vis des métaux, bien que les contrôles réalisés n'ont jusqu'à présent pas révélé d'excès en métaux lourds dans l'eau de distribution, il y a lieu de rester vigilant et prévoir au point de conformité des contrôles plus fréquents pour les paramètres fer, cuivre, chrome, nickel, plomb et zinc;

Considérant enfin que le fournisseur projette par un investissement devant aboutir dans un délai de 3 ans d'alimenter la zone de distribution visée à partir du réservoir de Trixheufosse situé à Lierneux dont l'eau est traitée et de pH conforme, Arrête :

Article 1er.Pour l'application du présent arrêté, on entend par : - le fournisseur : la Société wallonne des Eaux; - zone de distribution concernée : W13725 : Lierneu Baneu.

La zone précitée est située dans la commune de Lierneux, dessert au total 37 abonnés et fournit en moyenne 13 m3 d'eau par jour. Elle comprend le réseau haut service du village de Jévigné. - l'Administration : la Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Division de l'Eau, Direction des Eaux souterraines.

Art. 2.Une dérogation à la valeur paramétrique inférieure de la concentration en ions hydrogène (pH) est accordée pour une durée de trois ans à dater du jour de l'entrée en vigueur du présent arrêté, à concurrence d'une valeur minimale de 5 unités pH pour les eaux distribuées par le fournisseur dans la zone de distribution décrite à l'article 1er.

Art. 3.Le fournisseur informera immédiatement chaque abonné concerné par la dérogation et lui fournira des conseils d'usage de l'eau relatifs à la santé sur base du modèle repris en annexe. Il en informera également l'Administration.

Art. 4.Le fournisseur ajoutera à son programme annuel de contrôle la mesure des paramètres fer, cuivre, chrome, nickel, plomb et zinc lors de chaque contrôle de routine, soit au total (tenant compte du contrôle complet) 6 analyses par an des 6 paramètres dans la zone de distribution concernée. Ces analyses seront faites sur des échantillons prélevés aux robinets normalement utilisés pour la consommation humaine, après une purge énergique suivie de trente minutes de stagnation. Le fournisseur veillera à réaliser prioritairement ces analyses chez tout abonné qui en fera la demande et à lui en transmettre les résultats.

Art. 5.Soixante jours avant le terme de la dérogation, le fournisseur transmettra à l'Administration un rapport concernant l'état d'avancement des mesures correctrices qu'il a prises.

Art. 6.Expédition conforme du présent arrêté est adressée en double exemplaire à l'attaché précité de l'Administration, lequel est chargé d'en transmettre un exemplaire au fournisseur.

Art. 7.Le présent arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge .

Namur, le 6 juin 2005.

B. LUTGEN

ANNEXE Information et conseils spécifiques aux abonnés des zones de distribution d'eau où une dérogation relativeau pH est en vigueur L'eau qui est fournie par votre distributeur est légèrement acide et fait l'objet d'une dérogation accordée en connaissance de cause par la Région wallonne. Ceci provient du paramètre " pH " de l'eau qui est légèrement inférieur à la valeur minimale imposée par une nouvelle directive européenne et le Gouvernement wallon.

L'acidité de votre eau est toutefois naturelle et due au caractère particulier de la nappe d'eau souterraine à partir de laquelle votre habitation est alimentée. Cet état est inchangé depuis plusieurs dizaines d'années. En soi, le pH de l'eau ne constitue pas un problème pour la santé mais il y a lieu d'être attentif à sa capacité de dissoudre les métaux constitutifs de votre installation intérieure.

Vérifiez en premier lieu si votre raccordement à rue n'est pas à base de plomb (tuyau gris foncé non rigide) et le cas échéant signalez le à votre distributeur qui pourra prévoir son remplacement en priorité dans ses travaux.

Les taches rougeâtres sur le sanitaire sont dues à un excès de fer et sont absolument sans danger pour la santé. Votre distributeur est chargé de limiter ce désagrément. Les taches verdâtres sont dues au cuivre et ne doivent normalement apparaître qu'au niveau de petites fuites aux raccords ou à la robinetterie.

En cas de remplacement de conduites intérieures, évitez les tuyauteries en acier galvanisé, en particulier en assemblage avec du cuivre. Préférez les tuyauteries en polyéthylène (PE). Sachez aussi que l'usage d'adoucisseurs d'eau est absolument d'aucune utilité dans votre cas.

Pour l'eau que vous destinez à votre propre consommation, il faut savoir que les traces de métaux disparaissent en grande partie si vous purgez correctement vos conduites en laissant couler l'eau avant de la soutirer. En particulier, il est particulièrement bienvenu de faire fonctionner chasses d'eau et appareils électroménagers gros consommateurs d'eau le matin pour renouveler l'eau qui a stagné pendant la nuit dans vos conduites.

Quelques règles de base faciles à appliquer peuvent améliorer la qualité de l'eau consommée et réduire fortement tout risque pour la santé : - pour éviter l'usage alimentaire de l'eau qui a stagné pendant la nuit ou pendant une absence prolongée, il faut laisser couler par le robinet d'eau froide de la cuisine l'équivalent de trois fois le volume de vos installations intérieures (par exemple en remplissant deux seaux d'eau qui seront réservés à des usages non alimentaires comme la chasse des WC); - pour disposer sans perte de temps d'eau de qualité pendant la nuit et le matin avant la purge précitée, il suffit de remplir la veille une carafe d'eau de robinet et la conserver au frigo (l'eau ainsi conservée doit être utilisée ou versée dans les 24 heures).

Une consommation suffisante d'eau ne doit pas poser de problèmes de dépôts de métaux. S'ils apparaissent fréquemment, contactez votre distributeur qui viendra prendre un échantillon dans les règles de l'art et vous communiquera les résultats de l'analyse d'eau et des conseils complémentaires.

Enfin, toute dérogation octroyée ne l'étant que pour une période limitée, il est utile de vous préciser que votre distributeur s'est en réalité engagé à résoudre dans un délai déterminé cet inconvénient historique de l'eau distribuée dans votre région. La Région wallonne vous demande donc d'être attentifs à ce problème mais aussi de faire preuve de compréhension.

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^