Document
publié le 13 septembre 2017

Mise en compétition dans la classe A3 - Conseiller auprès des services du SPF Finances I. OBJET A. En application de l'article 6bis de l'arrêté royal du 2 octobre 1937 portant le statut des agents de l'Etat, les emplois suivants, auxquels est 1° -

source
service public federal finances
numac
2017013164
pub.
13/09/2017
prom.
--
moniteur
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&c(...)
Document Qrcode

Numac : 2017013164

SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES


Mise en compétition dans la classe A3 - Conseiller auprès des services du SPF Finances I. OBJET A. En application de l'article 6bis de l'arrêté royal du 2 octobre 1937 portant le statut des agents de l'Etat, les emplois suivants, auxquels est attaché le titre de Conseiller (A3), sont mis en compétition dans les services centraux : 1° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Relations internationales - Coordinateur (classification de fonction : IIS009) auprès des services centraux de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service Expertise opérationnelle et Support (EOS)) (code P&O : A3-0917-021);2° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer (classification de fonction : IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Administration Collecte & Echange d'Informations (CEI)) (code P&O : A3-0917-022);3° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Expert coordinateur (classification de fonction : DSA306) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Service Expertise opérationnelle et Support (EOS)) (code P&O : A3-0917-023);4° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Data (classification de fonction IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement (Service Data) (code P&O : A3-0917-024) ;5° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Relations internationales (classification de fonction : DBV174) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement (code P&O : A3-0917-025) ;6° - 4 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer analyse de risque (classification de fonction IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Fiscalité (Service Tax Audit & Compliance Management (TACM)) (code P&O : A3-0917-026) ;7° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Affaires juridiques et générales (classification de fonction : DJU005) auprès des services centraux de l'Administration générale des Douanes et Accises (Service Expertise opérationnelle et Soutien) (Service Juridique) (code P&O : A3-0917-027) ;8° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Impôts sur les revenus nationaux) (code P&O : A3-0917-028);9° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Impôts sur les revenus internationaux) (code P&O : A3-0917-029);10° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Direction Procédure et Recouvrement) (code P&O : A3-0917-030);11° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Avis économique - Microéconomie (classification de fonction : DEC951) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service d'études) (Direction Analyses et micro-simulations) (code P&O : A3-0917-031);12° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Avis économique - Macroéconomie (classification de fonction : DEC951) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service d'études) (Direction Macro-budgétaires) (code P&O : A3-0917-032);13° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - COC (classification de fonction : ICO052) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Coordination opérationnelle et Communication (COC)) (code P&O : A3-0917-033) ;14° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Mesure de la charge de travail (classification de fonction : ISA012) auprès des Services au niveau du Président du Comité de direction (Service Coordination stratégique et Communication) (code P&O : A3-0917-034);15° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Communication - Coordinateur (classification de fonction : ICO052) auprès des Services au niveau du Président du Comité de direction (Service Coordination Stratégique et Communication) (code P&O : A3-0917-035). B. En application de l'article 6bis de l'arrêté royal du 2 octobre 1937 portant le statut des agents de l'Etat, les emplois suivants, auxquels est attaché le titre de Conseiller (A3), sont mis en compétition dans les services extérieurs : 1° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer analyse de risque (classification de fonction : IWO030) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service gestion des inputs ISI 5e - Datamining) (code P&O : A3-0917-036) ;2° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer gestionnaire de projet (classification de fonction : IIC017) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service gestion des inputs ISI 5e - Datamining) (code P&O : A3-0917-037);3° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Teamchef Fin Shop de Gembloux (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Services patrimoniaux) (Fin Shop) (code P&O : A3-0917-038);4° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Teamchef Fin Shop de Bornem (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Services patrimoniaux) (Fin Shop) (code P&O : A3-0917-039);5° - 13 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Manager d'antenne Sécurité Juridique (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (code P&O : A3-0917-040);6° - 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Chef d'équipe Recherches (classification de fonction : DFI048) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Particuliers) (code P&O : A3-0917-041) ; 7° - 4 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel T.V.A. (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Cellule Soutien opérationnel) (Administration Petites et Moyennes Entreprises) (code P&O : A3-0917-042); 8° - 6 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel Impôt des sociétés (classification de fonction: DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Cellule Soutien opérationnel) (Administration Petites et Moyennes Entreprises) (code P&O : A3-0917-043) ;9° - 6 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel IPP (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Cellule Soutien opérationnel) (Centre P) (code P&O : A3-0917-044) ; 10° - 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur T.V.A. (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Administration Grandes Entreprises) (code P&O : A3-0917-045); 11° - 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur Impôt des sociétés (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Administration Grandes Entreprises) (code P&O : A3-0917-046);12° - 3 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs (Zaventem) de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (Chef d'équipe entités mobiles) (code P&O : A3-0917-047) ;13° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs (Antwerpen) de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (Chef d'équipe entités mobiles) (code P&O : A3-0917-048);14° - 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Equipe Suivi de la Déclaration) (code P&O : A3-0917-049) ;15° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Affaires juridiques et générales (classification de fonction : DJU005) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Contentieux) (code P&O : A3-0917-050) ;16° - 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Service du Directeur de Centre Régional) (code P&O : A3-0917-051);17° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Autorisations) (code P&O : A3-0917-052);18° - 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur risques d'entreprises senior (classification de fonction : DFI134) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (code P&O : A3-0917-053). II. REGLEMENTATION APPLICABLE L'attribution de ces emplois est réglée par : - l'arrêté royal du 2 octobre 1937 portant le statut des agents de l'Etat ; - l'arrêté royal du 7 août 1939 organisant l'évaluation et la carrière des agents de l'Etat ; - l'arrêté royal du 19 juillet 2013 fixant le règlement organique du Service public fédéral Finances ainsi que les dispositions particulières applicables aux agents statutaires ; - l'arrêté royal du 25 octobre 2013 relatif à la carrière pécuniaire des membres du personnel de la fonction publique fédérale ; - l'arrêté royal du 10 avril 2015 fixant les cadres linguistiques du Service public fédéral Finances ; - les lois sur l'emploi des langues en matière administrative, coordonnées le 18 juillet 1966 et l'arrêté royal du 8 mars 2001 fixant les conditions de délivrance des certificats de connaissances linguistiques prévus à l'article 53 des lois sur l'emploi des langues en matière administrative, coordonnées le 18 juillet 1966.

Les nominations sont attribuées dans les limites du plan de personnel.

III. CONDITIONS DE NOMINATION Les conditions de nomination doivent être remplies à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Peuvent se porter candidats en vue d'une nomination à un emploi auquel est attaché le titre de Conseiller : les agents du Service public fédéral Finances qui estiment répondre aux conditions spécifiées dans le profil de fonction qui, en application de l'article 41 de l'arrêté royal du 7 août 1939 organisant l'évaluation et la carrière des agents de l'Etat, comptent, à la date précitée : - soit au moins quatre années d'ancienneté dans la classe A2 ; - soit au moins six ans d'ancienneté dans la classe A1 ; - soit au moins six ans d'ancienneté cumulée dans les classes A1 et A2.

Seuls les agents qui auront satisfait aux évaluations dont question aux phases 2 et 3 ci-après pourront être pris en considération dans le cadre de la présente procédure de nomination.

IV. PROCEDURE DE SOLLICITATION 1. Comment solliciter un emploi ? Les agents qui désirent postuler feront usage du formulaire ci-annexé (annexe 1). Afin de permettre aux candidats de mieux faire valoir leurs titres, les profils de fonction sont joints (annexe 2).

Un acte de candidature séparé doit obligatoirement être établi par profil de fonction et reprendre en toutes lettres la dénomination exacte et complète de cette fonction ainsi que le code P&O correspondant.

Aucun ordre de préférence entre les différents emplois postulés ne peut être exprimé par le candidat.

La candidature complétée, datée et signée doit, à peine de nullité, être introduite dans un délai de 10 jours ouvrables qui commence à courir le premier jour ouvrable qui suit la publication de la mise en compétition au Moniteur belge : - soit par voie électronique (il est demandé aux agents de privilégier la voie électronique pour l'envoi de leur candidature), à l'adresse promo@minfin.fed.be avec comme objet unique « candidature promotion » ; - soit par pli recommandé à la poste à l'adresse suivante : Service public fédéral Finances A l'attention du Directeur du Service d'encadrement Personnel et Organisation North Galaxy, B 16 Boulevard du Roi Albert II 33, bte 80 1030 Bruxelles Les frais d'envoi recommandé sont à charge des agents et l'utilisation d'une enveloppe administrative est interdite à cette occasion ; - soit de la main à la main auprès du secrétariat du Directeur du Service d'encadrement Personnel et Organisation situé au North Galaxy, tour B, étage 16, Boulevard du Roi Albert II 33 à 1030 Bruxelles.

Contact : 0257 257 60 (Centre d'information P&O) La candidature n'est opposable qu'à condition que le candidat dispose d'un accusé de réception qui atteste la délivrance de la candidature.

En vue d'éviter toute contestation quant au nombre exact de pièces reprises dans un même pli, il est instamment demandé que les candidats procèdent à une numérotation continue de celles-ci et que cette numérotation permette d'en fixer le nombre total (pièce 1 sur..., pièce 2 sur...).

Les postulations conditionnelles ne seront pas prises en considération.

Il sera accusé réception des candidatures par e-mail à l'adresse e-mail professionnelle (prénom.nom@minfin.fed.be) ou à l'adresse e-mail renseignée dans le formulaire de candidature. Cette adresse sera utilisée pour tous les échanges relatifs aux procédures postulées dans le cadre du présent ordre de service. 2. Quelles sont les différentes phases qui font suite à la sollicitation ? Une fois la candidature réceptionnée, elle suit différentes phases dont notamment : Phase 1 - Examen de la recevabilité de la candidature Lors de cette phase, la recevabilité de la candidature est vérifiée.A l'issue de cet examen, si la candidature n'est pas recevable, elle est rejetée. Un courrier informant du rejet de la candidature et motivant les raisons de ce rejet sera adressé au candidat.

La phase 1 est éliminatoire.

L'attention des candidats est spécialement attirée sur le fait que seule une candidature introduite en vue d'une promotion est prise en compte dans le cadre du présent ordre de service.

Leur attention est également attirée sur le fait que la constatation, au cours de la présente procédure, qu'un candidat a fait l'objet d'une nomination dans la classe A3 entraîne automatiquement le rejet de sa candidature et son exclusion de la suite de la procédure.

Leur attention est en outre attirée sur le fait que les candidats qui n'ont pas obtenu au minimum 60% à l'évaluation de leurs compétences génériques clés ne peuvent présenter leur candidature à une nouvelle mise en compétition dans la classe A3 que pour autant qu'à la date de publication au Moniteur belge de la mise en compétition, un délai de six mois se soit écoulé depuis la date de la communication du résultat obtenu.

En outre, les candidats qui participeront à l'évaluation des compétences génériques clés dans le cadre des mises en compétition dans la classe A3 publiées au Moniteur belge depuis le 14 février 2017 et qui n'auront pas obtenu au minimum 60% seront exclus de la suite de la procédure actuelle.

Phase 2 - Evaluation des compétences génériques clés Les candidats retenus suite à la phase 1 seront invités à passer une évaluation des compétences génériques clés exigées par le profil de fonction sollicité.

Les principes de base suivants régissent cette évaluation : - l'évaluation des compétences génériques clés est réalisée sur base des 5 compétences clés présentes pour tous les profils (expert, dirigeant ou chef de projet) et toutes les classes (A3, A4 et A5), à savoir : travailler en équipe, agir de manière orientée service, faire preuve de fiabilité, s'auto-développer et atteindre les objectifs ; - le niveau d'exigence pour la maîtrise de ces compétences clés augmente lorsque la classe est supérieure (A5>A4>A3) ; - l'évaluation des compétences génériques clés se fait sur base d'un test informatisé de jugement de situations (Situational Judgement Test) ; - le test de jugement de situations évalue les compétences, dimensions et capacités liées à la fonction. Il consiste en une simulation dans laquelle le candidat évalue différentes situations réalistes.

Celles-ci reflètent les caractéristiques et les compétences requises pour la fonction. Dans ce test, les candidats doivent indiquer dans quelle mesure les réactions proposées sont plus ou moins appropriées.

L'évaluation des compétences génériques clés peut être organisée sur plusieurs dates.

Les candidats reçoivent un mail à leur adresse professionnelle (prénom.nom@minfin.fed.be) ou l'adresse indiquée dans leur formulaire de candidature les invitant à s'inscrire, via leur compte « My Selor », à la procédure de sélection en cours et à l'évaluation précitée.

Ils ont la possibilité de choisir le cas échéant une des dates prévues pour participer à l'évaluation.

Les agents qui ne disposeraient pas encore d'un compte « My Selor » doivent s'enregistrer au préalable sur le site www.selor.be.

La participation à l'évaluation des compétences génériques clés est obligatoire pour les candidats non dispensés (cf. ci-après) retenus pour la phase 2.

Pour pouvoir être admis à la suite de la procédure, les candidats doivent obtenir au moins 60% pour cette épreuve.

L'évaluation des compétences génériques clés se conclut par une attestation de réussite ou un constat d'échec.

Il est à noter que les candidats qui n'auront pas obtenu au moins 60% à l'évaluation des compétences génériques clés ne pourront présenter une candidature à une nouvelle mise en compétition d'emplois dans la classe A3 que pour autant qu'un délai de six mois se soit écoulé entre la date de la communication du résultat obtenu et celle de la mise en compétition.

Les candidats qui ne participeront pas, le jour fixé, à l'évaluation des compétences génériques clés, seront exclus de la suite de la procédure, quel que soit le motif de leur absence.

Les candidats qui sollicitent, au sein d'une ou plusieurs administrations, services d'encadrement ou services au niveau du Président, des emplois publiés à la même date ne passent qu'une seule fois l'évaluation des compétences génériques clés. Les conclusions de cette évaluation seront valables pour tous les emplois sollicités et qui ont été mis en compétition à la même date.

Le résultat de cette évaluation sera communiqué aux candidats à la fin de cette phase.

La phase 2 est éliminatoire.

Evaluation des compétences génériques clés - Dispense A - Dispense suite à une réussite antérieure de l'évaluation des compétences génériques clés organisée lors d'une procédure de promotion au SPF Finances Principe général Les candidats qui obtiennent au minimum 60% à l'évaluation de leurs compétences génériques clés, dans le cadre d'une procédure de promotion en interne pour un profil d'expert, de dirigeant ou de chef de projet, reçoivent une dispense dans le cadre d'une sollicitation ultérieure. Dès lors que cette sollicitation ultérieure concerne, dans une administration générale fiscale, une fonction d'expert dans une matière fiscale ou une fonction de dirigeant dans un service fiscal, la dispense implique le report des points obtenus lors de l'évaluation des compétences génériques clés pour laquelle elle a été accordée.

La dispense est valable lors d'une candidature pour un emploi de la même classe quel qu'en soit le profil (expert, dirigeant et chef de projet). Le délai de validité de la dispense pour cette évaluation est limité à trois ans à compter de la date de la communication de la réussite en question. Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la mise en compétition.

Procédure actuelle Dans le cadre de la présente procédure, une dispense est accordée suite à l'obtention d'au moins 60% à une évaluation des compétences génériques clés organisée dans le cadre d'une procédure de sollicitation antérieure relative à une mise en compétition d'emplois dans la classe A3 au SPF Finances. Les candidats qui possèdent cette dispense ne présentent pas l'évaluation des compétences génériques clés prévue à la phase 2.

Un délai de validité de trois ans, à compter de la date à laquelle les résultats ont été communiqués aux candidats, est pris en considération. Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Pour des raisons d'ordre pratique et nonobstant le fait que cette dispense est accordée d'office, il est demandé que les candidats fassent savoir dans leur acte de candidature s'ils estiment ou non réunir les conditions requises (formulaire annexe 1).

Les candidats qui participeront à l'évaluation des compétences génériques clés dans le cadre des mises en compétition dans la classe A3 publiées au Moniteur belge à partir du 14 février 2017 et qui auront obtenu au minimum 60% seront d'office dispensés de la phase 2.

Si un candidat obtient au minimum 60% à l'évaluation des compétences génériques clés organisée dans le cadre de la présente mise en compétition, il peut faire valoir cette réussite pour des mises en compétition antérieures publiées à partir du 14 février 2017 pour lesquelles cette évaluation n'a pas encore eu lieu.

Aucune autre dispense, suite à la réussite de l'évaluation des compétences génériques clés lors d'une procédure de promotion interne, ne peut être obtenue.

B - Dispense suite à la réussite d'une procédure de sélection (recrutement) organisée par SELOR pour un emploi en dehors de l'administration fédérale Si un agent a participé à une sélection (recrutement) pour un service autre que fédéral et s'il a satisfait dans ce contexte à une évaluation de ses compétences génériques organisée par SELOR, une dispense peut, le cas échéant, lui être octroyée lorsqu'il se porte candidat à une promotion dans un emploi de la même classe ou d'une classe inférieure mis en compétition au sein du SPF Finances.

Un délai de validité de trois ans à compter de la réussite de ladite évaluation des compétences génériques est pris en considération. Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Le candidat souhaitant obtenir, dans le cadre de la présente mise en compétition, une dispense suite à la réussite d'une évaluation de ses compétences génériques organisée par SELOR dans le cadre d'une procédure de sélection (recrutement) à un emploi de la classe A3 ou supérieure en dehors de l'administration fédérale doit le faire savoir dans son acte de candidature (formulaire annexe 1) et joindre à sa candidature la preuve de cette réussite ainsi qu'un rapport de feed-back détaillé des compétences testées obtenus de SELOR. La possibilité de lui octroyer une dispense sera examinée par le SPF Finances pour autant que les deux documents précités soient effectivement joints à la candidature. Le candidat sera informé du résultat de cette analyse.

Si un agent a participé à une sélection (recrutement) pour une fonction au sein de l'Administration fédérale et s'il a satisfait dans ce contexte à une évaluation de ses compétences génériques organisée par SELOR aucune dispense ne lui sera octroyée suite à cette réussite.

En effet, les tests utilisés et les outils employés diffèrent de ceux qui régissent l'évaluation des compétences génériques décrites à la phase 2.

C - Dispense suite à la réussite d'une procédure de sélection organisée par SELOR pour une fonction de management ou d'encadrement Si un agent a participé à une procédure de sélection pour une fonction de management ou d'encadrement et s'il a satisfait à l'évaluation des compétences génériques organisée à cette occasion par SELOR, une dispense peut, le cas échéant, lui être octroyée lorsqu'il se porte candidat à une promotion dans un emploi au sein du SPF Finances dont le niveau de fonction est équivalent ou inférieur à celui de la fonction de management pour laquelle il a réussi les tests mesurant les compétences génériques (à ce titre, référence est tirée de la catégorie de la fonction de management ou d'encadrement).

Un délai de validité de trois ans à compter de la réussite de ladite évaluation des compétences génériques est pris en considération. Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Le candidat souhaitant obtenir, dans le cadre de la présente mise en compétition, une dispense suite à la réussite d'une évaluation de ses compétences génériques organisée par SELOR dans le cadre d'une procédure de sélection à une fonction de management ou d'encadrement dont le niveau de fonction est équivalent ou supérieur à un emploi de la classe A3 doit le faire savoir dans son acte de candidature (formulaire annexe 1) et joindre à sa candidature la preuve de cette réussite.

La possibilité de lui octroyer une dispense sera examinée par le SPF Finances pour autant que le document précité soit effectivement joint à la candidature. Le candidat sera informé du résultat de cette analyse.

D - Dispense pour les titulaires d'une fonction de management ou d'encadrement (fonction exercée dans le cadre d'un mandat telle que définie à l'article 3 de l'arrêté royal du 29 octobre 2001 relatif à la désignation et à l'exercice des fonctions de management dans les services publics fédéraux et les services publics fédéraux de programmation ; et l'arrêté royal du 2 octobre 2002 relatif à la désignation et à l'exercice des fonctions d'encadrement dans les services publics fédéraux et les services publics fédéraux de programmation) Le titulaire d'une fonction de management ou d'encadrement est dispensé de l'évaluation des compétences génériques si le niveau de la fonction de management ou d'encadrement exercée est équivalent ou supérieur au niveau de la fonction postulée (à ce titre, référence est tirée de la catégorie de la fonction de management ou d'encadrement).

Le candidat occupant une fonction de management ou d'encadrement dont le niveau est équivalent ou supérieur à une fonction de la classe A3 et souhaitant obtenir une dispense dans le cadre de la présente mise en compétition doit le faire savoir dans son acte de candidature (formulaire annexe 1). Si la fonction précitée n'est pas occupée au sein du SPF Finances, le candidat doit joindre à sa candidature une copie de son arrêté royal de nomination dans la fonction de management ou d'encadrement.

La possibilité de lui octroyer une dispense sera examinée par le SPF Finances pour autant que le document précité soit, s'il échet, effectivement joint à la candidature. Le candidat sera informé du résultat de cette analyse.

Phase 3 - Evaluation du fonctionnement général Les candidats retenus à l'issue de la phase 2 et ceux dispensés de cette phase seront invités pour le SPF Finances par la firme Quintessence Consulting à passer une évaluation complémentaire destinée à évaluer le fonctionnement général exigé pour la fonction.

Cette évaluation complémentaire est programmée en 3 parties.

L'attention des candidats est attirée sur le fait que les parties 2 et 3 ne suivent pas systématiquement un ordre chronologique.

Les principes de base suivants régissent cette évaluation : - lors de la partie 1, les candidats sont invités à compléter, de manière informatisée, un test de personnalité. Ils reçoivent à cet effet un lien les invitant à compléter le questionnaire.

La partie 1 a pour but de fournir des informations complémentaires dans le cadre de l'évaluation du fonctionnement général. Chaque candidat ne présentera qu'une seule fois cette partie pour tous les emplois publiés à une même date au Moniteur belge. Les résultats du test seront valables pendant un an à compter de la date à laquelle les résultats ont été communiqués, délai endéans lequel les candidats ne présentent plus le test. - lors de la partie 2, une évaluation des aptitudes spécifiques au rôle (expert, dirigeant ou chef de projet) est réalisée sur base de questions posées oralement, ainsi que de deux exercices d'assessment.

Le premier exercice est un exercice d'analyse et de présentation. Cet exercice standardisé est une forme de simulation dans laquelle le candidat doit présenter un thème et défendre son point de vue. Le candidat reçoit les informations de base nécessaires concernant le thème imposé, précis et réaliste. Il reçoit également des informations concernant le contexte dans lequel cette simulation est réalisée. Au terme de la présentation, les évaluateurs demandent des explications au candidat. Le second exercice consiste en un jeu de rôle basé sur le contexte utilisé à l'occasion de l'exercice d'analyse et de présentation. Le candidat reçoit des informations sur le contenu du rôle à présenter.

La partie 2 compte pour 30% des points de l'évaluation du fonctionnement général.

Les candidats qui sollicitent, au sein d'une ou plusieurs administrations, services d'encadrement ou services au niveau du Président, des emplois du même rôle (dirigeant, expert ou chef de projet) et dans la même classe (A3, A4 ou A5) ne passent qu'une seule fois cette deuxième partie de l'évaluation complémentaire par rôle et par classe.

Les conclusions de cette évaluation seront valables pour tous les emplois sollicités dont le rôle et la classe sont identiques et qui ont été mis en compétition ce jour.

Le résultat de cette évaluation sera communiqué aux candidats à la fin de cette partie.

Evaluation des aptitudes spécifiques au rôle - Procédure actuelle et sollicitations ultérieures Principe général Les candidats qui participent à l'évaluation de leurs aptitudes spécifiques au rôle, dans le cadre d'une procédure de promotion en interne pour un profil d'expert, de dirigeant ou de chef de projet, conservent le résultat obtenu dans le cadre d'une sollicitation ultérieure.

Ce résultat reste valable lors d'une candidature pour un emploi de la même classe et de même profil (expert, dirigeant ou chef de projet).

Le délai de validité de ce résultat pour cette évaluation est limité à trois ans à compter de la date de la communication du résultat en question. Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Le candidat qui souhaite améliorer son résultat ne peut à nouveau participer à une évaluation des aptitudes spécifiques au rôle pour une fonction du même rôle et de la même classe que pour autant qu'à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition, un délai de six mois se soit écoulé depuis la date de la communication du résultat obtenu.

L'attention des candidats est attirée sur le fait que la décision de présenter à nouveau cette évaluation des aptitudes spécifiques au rôle implique que les résultats précités qui leur avaient été attribués ne pourront plus être invoqués par ailleurs pour solliciter une dispense.

Les nouveaux résultats obtenus annuleront et remplaceront donc les résultats antérieurs.

Procédure actuelle Dans le cadre de la procédure actuelle, les candidats qui ont participé à une évaluation des aptitudes spécifiques au rôle dans le cadre d'une mise en compétition d'emplois dans la classe A3 publiée à partir du 7 décembre 2016 conservent le résultat obtenu à cette évaluation pour les emplois postulés de la même classe et de même profil (expert, dirigeant ou chef de projet).

Un délai de validité de trois ans, à compter de la date à laquelle les résultats ont été communiqués aux candidats est pris en considération.

Ce délai ne doit pas avoir expiré à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition.

Le candidat qui souhaite améliorer son résultat et participer à nouveau à une évaluation des aptitudes spécifiques au rôle pour une fonction de la même classe et de même profil (expert, dirigeant ou chef de projet) ne peut en faire la demande que pour autant qu'à la date de publication au Moniteur belge de la présente mise en compétition, un délai de six mois se soit écoulé depuis la date de la communication du résultat obtenu.

Il est demandé que le candidat qui estime répondre à cette condition et qui souhaite présenter à nouveau cette évaluation le fasse savoir dans son acte de candidature (formulaire annexe 1).

L'attention des candidats est attirée sur le fait que la décision de présenter à nouveau cette évaluation des aptitudes spécifiques au rôle implique que les résultats précités qui leur avaient été attribués ne pourront plus être invoqués par ailleurs pour solliciter une dispense.

Les nouveaux résultats obtenus annuleront et remplaceront donc les résultats antérieurs.

Les candidats qui participeront à l'évaluation des aptitudes spécifiques au rôle dans le cadre des mises en compétition dans la classe A3 publiées au Moniteur belge à partir du 7 décembre 2016 pour un profil d'expert, de dirigeant ou de chef de projet conserveront les points obtenus à cette évaluation pour tous les emplois mis en compétition ce jour dont la classe et le profil (expert, dirigeant ou chef de projet) sont identiques.

Si un candidat participe à l'évaluation des aptitudes spécifiques au rôle organisée dans le cadre de la présente mise en compétition, il peut conserver les résultats obtenus pour les emplois postulés dont la classe et le profil sont identiques dans le cadre de mises en compétition antérieures publiées à partir du 7 décembre 2016 pour lesquelles cette évaluation n'a pas encore eu lieu.

Aucune autre dispense, suite à la réussite de l'évaluation des aptitudes spécifiques au rôle, ne peut être obtenue. - lors de la partie 3, seront évaluées, à l'aide de questions ouvertes, e.a. la motivation du candidat et sa vision de la fonction.

En outre, lors de cette partie, le jury composé d'experts vérifie si le candidat dispose des compétences techniques nécessaires pour exercer la fonction en l'interrogeant au sujet des différentes compétences techniques décrites dans le profil. Chacune des compétences techniques est évaluée à travers les dimensions qu'elle recouvre sous forme de questions.

La partie 3 compte pour 70% des points de l'évaluation du fonctionnement général selon une pondération reprise dans chaque profil de fonction.

Les candidats sont invités à cette partie 3 pour chacune des fonctions postulées.

La participation à cette évaluation du fonctionnement général (trois parties) est obligatoire pour les candidats retenus pour la phase 3.

Les candidats seront contactés par téléphone au numéro indiqué dans leur candidature et recevront une confirmation par mail à leur adresse professionnelle (prénom.nom@minfin.fed.be) ou à l'adresse indiquée dans leur formulaire de candidature.

Pour réussir, les candidats doivent obtenir au moins 60% sur le total des parties 2 et 3.

L'évaluation du fonctionnement général peut être organisée sur plusieurs dates.

Les candidats qui ne participeront pas, le jour fixé, à l'une ou l'autre partie de cette évaluation du fonctionnement général seront exclus de la suite de la procédure, quel que soit le motif de leur absence.

La phase 3 est éliminatoire.

Les candidats ayant satisfait à l'évaluation du fonctionnement général sont classés sur base des points obtenus à cette évaluation.

Les candidats disposant de mérites identiques (égalité de points) sont classés en donnant priorité : 1° à l'agent qui compte la plus grande ancienneté de classe (l'ancienneté de classe des agents de la classe A2 qui n'ont été ni nommés d'office dans cette classe, ni recrutés dans cette classe est augmentée de l'ancienneté acquise dans la classe A1) ;2° à égalité d'ancienneté de classe, à l'agent qui compte la plus grande ancienneté de service ;3° à égalité d'ancienneté de service, à l'agent le plus âgé. Sans préjudice des éléments repris dans le dossier personnel des candidats, les propositions de nomination sont établies sur base du classement visé ci-avant.

En vue de l'attribution des différents emplois vacants, les candidats retenus à l'issue de la procédure de sélection décrite aux phases 2 à 3 ci-avant, seront invités, le cas échéant, à communiquer à titre indicatif la ou les résidences dans la(les)quelle(s) ils souhaiteraient obtenir une affectation.

Il sera considéré qu'ils renoncent à être promus dans les emplois non mentionnés lors de cette communication.

L'attention des candidats est attirée sur le fait qu'il est demandé aux agents qui seront promus de s'engager à exercer leur nouvelle fonction pendant au moins deux ans, période pendant laquelle ils ne peuvent poser leur candidature pour un emploi via la mobilité interne.

L'attention des candidats est en outre attirée sur le fait que la résidence administrative qui leur sera attribuée en cas de nomination pourrait, tous les six ans, faire l'objet d'une adaptation par l'autorité compétente, si la réglementation le prévoit à ce moment-là.

Le Président du Comité de direction, Hans D'HONDT

Pour la consultation du tableau, voir image

SPF FINANCES Service d'encadrement Personnel & Organisation

Annexe 2 à l'ordre de service n° 2 du 13 septembre 2017


A. Services centraux 1) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Relations internationales - Coordinateur (classification de fonction : IIS009) auprès des services centraux de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service Expertise opérationnelle et Support (EOS)) (code P&O : A3-0917-021) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% But et contexte de la fonction o Participer aux activités de planning stratégique concernant l'expertise opérationnelle ou financier de l'AGISI ; o Déterminer les objectifs de développements et opérationnels de la section "collaboration internationale et interdépartementale" à l'intérieur du service EOS et les transformer en objectifs effectifs et mesurables ; o Diriger et atteindre les objectifs de la section "collaboration internationale et interdépartementale" au sein du service EOS. Le Conseiller - Relations internationales - Coordinateur travaille sous la direction du Chef de Département (A5) du service EOS de l'AGISI. Missions et tâches Les missions principales de la section "collaboration internationale et interdépartementale" sont les suivantes : o Organiser une assistance fiscale internationale et interdépartementale à l'Administrateur général et aux 5 directions régionales de l'organisation afin d'optimaliser le traitement de dossiers de fraude ; o Rédiger des instructions et des circulaires relatives aux compétences de l'AGISI ; o Coordonner les échanges d'informations tant internes qu'externes et défendre la position belge devant les instances nationales et supranationales ; o Veiller sur l'application de la législation internationale ; o Diriger, évaluer, motiver et développer les collaborateurs directs ; o Organiser des réunions avec des clients tant nationaux qu'internationaux et accueillir les délégations étrangères ; o Suivre l'actualité européenne.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance approfondie : - des mécanismes de fraude, - des tendances nationales et internationales (législation, jurisprudence, doctrine, ...) dans la lutte contre la fraude, - du plan stratégique et opérationnel respectivement du SPF Finances et de l'AGISI, - le cadre théorique et pratique de la collaboration internationale et de l'assistance mutuelle ; o avoir une connaissance d'utilisateur : - de la T.V.A. (nationale et internationale), - de l'ISR, - des RH et outils de management pour dirigeant (KPI, CE, absentéisme, ...).

Atout La connaissance de différentes langues (comme le néerlandais et l'anglais) constitue un atout vu les nombreux contacts entre les services de l'AGISI et les autres services externes, mais également dans le cadre des échanges internationaux d'informations. 2) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer (classification de fonction : IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Administration Collecte & Echange d'Informations (CEI)) (code P&O : A3-0917-022) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction o Le Conseiller - Dataminer accompagne, gère et coordonne la production des outputs digitaux pour les clients internes et externes de l'AGDP, y compris les produits enrichis par les techniques de datamining et doit garantir l'évolution cohérente de ces produits, tant au niveau des processus métier client et fonctionnels qu'applicatifs et techniques, dans le respect des objectifs et des contraintes (coûts, délais, ...) et en exploitant au mieux les possibilités afin d'offrir des produits souples, intégrés et évolutifs qui sont alignés aux tendances actuelles (e-gov). o Le Conseiller - Dataminer propose et assure la mise en place de solutions IT afin de répondre aux objectifs stratégiques et opérationnels de l'organisation et gère des projets liés à la mise en place de nouveaux produits informatiques et de la maintenance des systèmes existants afin d'assurer la satisfaction des clients.

Le Conseiller - Dataminer travaille sous l'autorité du chef du Service Développement et Datamining qui fait partie de la Division Délivrance d'information de l'administration CEI. Missions et tâches Le Conseiller - Dataminer a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Réceptionner les demandes de la part des clients internes et externes (par exemple : collaborer avec le service chargé de la diffusion afin que les services internes, les institutions spécialisées ou le grand public puissent disposer d'informations relevantes ; assurer l'interface ainsi que les relations avec les fournisseurs de données externes et les bénéficiaires des études (clients) afin d'assurer des prestations de qualité dans les délais convenus ; représenter votre direction générale auprès de différents acteurs, tant internes qu'externes ;...) ; o Proposer de nouveaux développement en rassemblant les idées afin de faire évoluer la qualité et la diversité des services offerts (par exemple : analyser les données pour identifier de nouveaux outputs digitaux ; élaborer des modèles prédictifs afin de détecter les risques d'erreurs ;..) o Assurer le retour correct et rapide des données ; construire et programmer un système de gestion des flux de données, afin de permettre une implémentation automatisée et une consultation fiable, rapide et efficace des données ; o Coordonner des projets visant à intégrer de nouvelles sources de données dans le data-warehouse et mettre à disposition les produits de l'AGDP pour les clients selon différents canaux ; o Etudier, composer et recommander des méthodes afin d'améliorer le traitement et l'interprétation des données statistiques ; o Effectuer des recherches, analyser et établir des liens logiques dans des bases de données afin de produire des statistiques et d'identifier les risques et les opportunités grâce à des données informatiques historiques ; o Mettre en place des statistiques, des prévisions et des simulations ; o Analyser les liens entre les variables, les corrélations directes et indirectes, en tenant compte de variables explicatives ; o Traiter, analyser et classer des données afin de découvrir des tendances ou élaborer des décisions qui sont pertinentes, à partir de l'information de base ; o Fournir une aide technique afin de permettre, via une meilleure compréhension de la structure des bases de données, de constater des erreurs ; o Aider à rédiger des rapports et des analyses complexes de bases de données afin de permettre à l'organisation propre et aux partenaires de définir des stratégies efficaces ; o Répartir les demandes parmi les dataminers et suivre l'avancée des résultats.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Dataminer dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, sert de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base en matière : - des normes et valeurs spécifiques au secteur public fédéral, - du fonctionnement des institutions et organisations fédérées, fédérales, européennes et internationales, du SPF Finances et de l'AGDP en particulier, - des projets de modernisation et applications de l'AGDP ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur : - de la méthodologie gestion de projets, - de l'analyse statistique (descriptive et inférentielle), - des techniques de datamining (régression, clustering, analyse des composantes principales) ; o avoir une connaissance avancée : - du contenu des bases de données de l'AGDP, des services web de l'AGDP, des principales statistiques produites par le AGDP, de l'exploitation des banque de données, d'un logiciel de traitements statistiques de données (par exemple : SAS, SPSS) et d'un logiciel de traitement de données.

Atouts o Vous avez un intérêt prononcé pour les matières de la Documentation patrimoniale. o En tant que fonctionnaire du SPF Finances vous disposez d'une expérience professionnelle utile et pertinente afin d'assumer la responsabilité des diverses missions et tâches mentionnées dans ce profil de fonction 3) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Expert coordinateur (classification de fonction : DSA306) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Service Expertise opérationnelle et Support (EOS)) (code P&O : A3-0917-023) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction o Le Team Comptabilité et Budget fait, avec le Team Méthodes de Travail et Organisation, partie du Service Expertise Opérationnelle et Support (EOS), Division Support Opérationnelle (SO). Il apporte du soutien organisationnel transversal et fournit de l'expertise, à la demande des Administrateurs, au niveau de la comptabilité et du budget des recettes. Il est chargé de la surveillance des recettes et assure la bonne mise en oeuvre de leur collecte et de leur répartition entre recettes fédérales et impôts régionaux, ainsi que de la tenue de statistiques y relatives.

Le Conseiller - Expert coordinateur travaille sous l'autorité du Chef de service Expertise Opérationnelle et Support (EOS), Division Support Opérationnel (SO) et sous la responsabilité du Team chef Comptabilité et Budget.

Missions et tâches Le Conseiller - Expert coordinateur a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o centraliser les recettes mensuelles fiscales et non fiscales perçues par l'Administration générale de la Documentation patrimoniale, en vérifier l'exactitude. Communiquer au service Staff Budget et Contrôle de Gestion, en vue de leur imputation dans FEDCOM, les recettes qui n'y sont pas comptabilisées directement ou via interface. Dresser des rapports à destination de clients internes et externes ; o calculer mensuellement les impôts régionaux à transférer aux Régions ; o centraliser mensuellement et annuellement les statistiques des recettes fiscales et non fiscales perçues par l'Administration générale de la Documentation patrimoniale ; o préparer les réponses aux questions parlementaires relatives aux recettes et aux statistiques des recettes perçues par l'Administration générale de la Documentation patrimoniale ; o collaborer activement à la réalisation de nouveaux projets comme la création d'interfaces entre les applications comptables propres à l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (COMFOR, HypoComptaBI) et FEDCOM, le remplacement de la comptabilité de caisse par une comptabilité à partie double ou la mise en place d'une inspection comptable centralisée ; o conseiller les clients (bureaux, centres régionaux, administrateurs) en cas de problèmes de comptabilité et de budget ; transmettre et partager ses connaissances et son expertise en matière de comptabilité et de budget.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Expert coordinateur dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, sert de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - comptabilité générale, - comptabilité de l'Etat fédéral, notamment la Loi du 22 mai 2003 portant organisation du budget et de la comptabilité de l'Etat fédéral, - Loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des communautés et des régions, spécialement des critères de rattachement de l'impôt aux régions, - recettes fiscales et non fiscales perçues par l'Administration générale de la Documentation patrimoniale, avec leur répartition entre recettes fédérales et impôts régionaux, - FEDCOM, SAP ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - statut du comptable justiciable de la Cour des comptes, - applications et processus comptables propres à l'Administration générale de la Documentation patrimoniale, notamment COMFOR, HypoComptaBI, eSucc, RESPO, processus successions en déshérence, - législation relative aux droits d'enregistrement, d'hypothèque et de greffe, et aux droits de succession.

Atouts o Connaissance de base du néerlandais o Bonne connaissance d'Excel 4) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Data (classification de fonction IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement (Service Data) (code P&O : A3-0917-024) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction Le service `DATA' du EOS ABA est chargé, entre autres, de fournir et de traiter les données de gestion des risques, d'analyser les données et de fournir des rapports, des listes et des KPI's, et de proposer et développer de nouvelles applications de datamining.

Le Conseiller - Data doit élaborer des projets datamining afin de pouvoir analyser de façon optimale les données disponibles et les engager pour l'optimalisation des processus business.

Il a une fonction consultative à l'égard de la hiérarchie et des collaborateurs.

Le Conseiller - Data travaille sous la responsabilité du chef du service Data.

Missions et tâches o Rédiger des profils de risque complexes, rapports, analyses stratégiques afin de permettre à l'organisation et aux partenaires de définir des stratégies efficaces ; o Coordonner et développer des projets datamining complexes ; o Suivre des projets en vue de l'intégration de nouvelles sources de données dans le datawarehouse ; o Proposer un soutien lors de l'élaboration d'opportunités pour l'intégration d'applications datamining afin d'optimaliser l'efficacité des processus business ; o Proposer activement des nouveautés/formuler des propositions d'amélioration afin d'améliorer les méthodes, techniques et procédures en matière de datamining et d'analyse de risque ; o Conseiller la hiérarchie dans le cadre de l'élaboration et de l'implémentation d'une politique pour l'analyse de risque ; o Soutenir de façon proactive les équipes datamining dans les différents aspects des activités datamining ; o Suivre les évolutions dans le domaine pour faire appel de façon optimale aux nouvelles possibilités, en tenant compte des désidératas de l'organisation ; o Participer à des réseaux de connaissance afin d'actualiser et diffuser les connaissances en matière datamining au sein de l'administration.

Exigences de fonction Le Conseiller - Data possède les compétences génériques et techniques décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, sert de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o vous avez une connaissance avancée : - de l'analyse statistique (statistiques descriptives et par induction), enquête d'échantillonnage et techniques datamining (régressions, clustering, analyse des composantes principales, techniques d'optimalisation,... ), - de l'utilisation de software pour l'analyse et le traitement de données (SAS, R, SPSS,...), - de l'environnement software et les fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, - du contenu des différentes bases de données telles que ICPC, 180BAUT, STIRON lot 2, et FIRST ; o vous avez une connaissance d'utilisateur : - de la méthodologie en matière d'analyse de risque et gestion de projet, - des rapports entre les matières fiscales et non fiscales et les banques de données fiscales et non fiscales, afin de pouvoir effectuer des connexions en fonction des objectifs et des projects ; o vous avez une connaissance de base : - des impôts pour lesquels l'AGPR est compétente (CD, T.V.A., amendes pénales et RNF). 5) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Relations internationales (classification de fonction : DBV74) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement (code P&O : A3-0917-025) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction Représenter l'Administration Générale de la Perception et du Recouvrement dans des forums internationaux traitant la perception et le recouvrement des dettes fiscales et non-fiscales (Union européenne, OCDE, IOTA, etc.) afin de garantir et étendre l'importance et l'impact de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement et du SFP Finance au niveau international en proposant et en entreprenant des initiatives et actions nécessaires en vue de mieux faire connaître et de promouvoir les positions belges.

Missions et tâches o Représenter l'Administration Générale de la Perception et du Recouvrement dans des forums internationaux traitant la perception et le recouvrement des dettes fiscales et non-fiscales (Union européenne, OCDE, IOTA, etc.) et négocier, au niveau des hauts fonctionnaires, les positions et points de vue belges tels qu'ils ont été coordonnés afin de proposer et entreprendre les initiatives et actions nécessaires en vue de mieux faire connaître et de garantir les positions belges, de même qu'améliorer l'action de ces organismes internationaux. o Jouer le rôle d'interface entre les forums internationaux traitant la perception et le recouvrement des dettes fiscales et non-fiscales, les autres services du SPF Finances, les autres SPF et les entités fédérées afin de garantir une collaboration efficace et rapide. o Mener une concertation avec les différents intervenants nationaux (autres services du SPF Finances, des autres SPF et des entités fédérées) et internationaux concernés par la problématique traitée dans les enceintes citées afin de coordonner les points de vue et les dossiers en matière de la perception et le recouvrement des dettes fiscales et non-fiscales. o Fournir une contribution stratégique dans le domaine de la gestion de la perception et le recouvrement et des développements au niveau international afin de développer une vision globale en la matière. o Répondre aux questions générales ou spécifiques de différentes autorités (nationales et internationales), du cabinet, de parlementaires et de la hiérarchie concernant le fonctionnement et les réunions des forums internationaux traitant la perception et le recouvrement des dettes fiscales et non-fiscales afin de les conseiller au mieux en la matière. o Développer ses connaissances et stimuler l'échange d'informations et de connaissances dans les équipes afin de d'accroître l'expertise et la crédibilité de l'entité et intégrer les dernières évolutions dans son fonctionnement.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Relations internationales dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée : - de la collaboration communautaire et internationale en matière de perception et recouvrement dans le domaine fiscal et non-fiscal, - des procédures et moyens de perception et du recouvrement en Belgique et pouvoir les comparer avec les procédures et moyens étrangers, - de la structure organisationnelle et du fonctionnement de l'Administration générale de la Perception et du Recouvrement et de ses partenaires nationaux et internationaux ; o avoir une connaissance d'utilisateur des applications bureautiques (Word, Excel, Powerpoint, ...).

Atout Avoir une connaissance approfondie des autres langues nationales, ainsi que de l'Anglais est un atout. 6) Conseiller (A3) : 4 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer analyse de risque (classification de fonction : IWO030) auprès des services centraux de l'Administration générale de la Fiscalité (Service Tax Audit & Compliance Management (TACM)) (code P&O : A3-0917-026) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction L'équipe "Analyse" du service TACM est chargée, entre autres, de tâches liées à la réalisation des actions de contrôle, CRM (Citizen Relationship Management), pré-études et missions de recherches par la CNR à la demande de TACM. Le Conseiller - Dataminer développe des projets datamining afin de permettre l'analyse optimale des données disponibles en vue d'optimaliser les processus busisness.

Il conseille la hiérarchie et les collaborateurs.

Le Conseiller - Dataminer travaille sous l'autorité du chef d'équipe analyse du service TACM. Missions et tâches o rédiger des profils de risque complexes, rapports, analyses de fraude stratégiques afin de permettre à l'organisation et aux partenaires de définir des stratégies de lutte contre la fraude efficaces ; o coordonner et développer des projets datamining complexes ; o suivre des projets en vue de l'intégration de nouvelles sources de données dans le datawarehouse ; o proposer un soutien lors de l'élaboration d'opportunités pour l'intégration d'applications et de technologies datamining dans le domaine fiscal afin d'optimaliser l'efficacité des processus business ; o proposer activement des nouveautés, formuler des propositions d'amélioration afin d'améliorer les méthodes, techniques et procédures en matière de datamining et d'analyse de risque ; o conseiller la hiérarchie dans le cadre de l'élaboration et de l'implémentation d'une politique pour l'analyse de risque ; o soutenir de façon proactive les autres dataminers dans les différents aspects des activités datamining ; o suivre les évolutions dans le domaine pour faire appel de façon optimale aux nouvelles possibilités, en tenant compte des désidératas de l'organisation ; o participer à des réseaux de connaissance afin d'actualiser et diffuser les connaissances en matière datamining au sein de l'administration.

Exigences de fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée en matière de : - l'analyse statistique (statistiques descriptives et par induction), enquête d'échantillonnage et techniques datamining (régressions, clustering, analyse des composantes principales, techniques d'optimalisation, ...), - l'utilisation de software pour l'analyse et le traitement de données (SAS, R, SPSS,...), - l'environnement software et les fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, - contenu des différentes bases de données utilisées par l'Administration générale de la Fiscalité telles que : STIR-tva, BIZTAX, STIRCO, STIRON, TAXI, ENTITE IPP, .... ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur : - de la méthodologie en matière d'analyse de risque et de gestion de projet, - des liens entre les domaines fiscaux (ISOC, T.V.A., IPP) et les banques de données fiscales afin de mettre les liens en fonction des buts des projets ; o avoir une connaissance de base en matière de: - la fiscalité (IPP, ISOC, T.V.A.), - la législation Privacy, - la comptabilité.

Atouts o Connaissance des bases de données des autres Administrations générales telles que la Documentation patrimoniale. o Connaissance fonctionnelle du néerlandais. 7) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Affaires juridiques et générales (classification de fonction : DJU005) auprès des services centraux de l'Administration générale des Douanes et Accises (Service Expertise opérationnelle et Soutien) (Service Juridique) (code P&O : A3-0917-027) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction o Traiter et rendre un avis sur les dossiers traités devant les plus hautes cours de justice. o Traiter des questions de principe en matière de contentieux. o Traiter des recours administratifs. o Prendre des décisions dans des dossiers de recouvrement complexes. o Rédiger des études préparatoires. o Etre responsable de la gestion intégrale de certaines matières, ce qui, outre le traitement de dossiers, implique également le suivi du développement de la législation et des directives administratives, les contacts avec les partenaires ainsi que le développement d'une vision politique.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du Chef de Département EOS de l'Administration générale des Douanes et Accises.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o rédiger des analyses techniques ou juridiques objectives et correctes dans des dossiers qui lui sont soumis ; il/elle décide du meilleur traitement pour le dossier (correctionnel ou fiscal, transaction ou citation, ...) ; o discuter les offres transactionnelles contestées dans des dossiers complexes avec les parties adverses ; o analyser les jugements des cours et tribunaux et décider dans les délais légaux prévu de l'introduction d'un appel ou d'un pourvoi en cassation ; o veiller au suivi administratif des dossiers qui lui sont confiés et s'assurer particulièrement que ni les délais légaux, ni les délais octroyés par les cours et tribunaux ne soient dépassés sans que les actions nécessaires aient été effectuées ; o suivre des dossiers de recouvrement complexes ; o préparer les décisions dans le cadre des recours administratifs ; o traiter des affaires de principe en matière de contentieux ; o organiser et gérer des réunions avec des partenaires internes et externes ; o entretenir des contacts au sein de l'Union européenne avec des autorités ayant des compétences fiscales et policières aux fins de décider des points de vue nationaux.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base en matière de : - la jurisprudence en matière de douanes et accises et de son évolution tant au niveau national que européen, - démarrage d'un dossier contentieux dans PLDA en respectant les règles comptables ; o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - tant de la législation douanière en général et du code communautaire et du code d'application en particulier que de la législation en matière d'accises, - des procédures comptables et administratives en matière de douanes et accises, - de la banque de données des dettes.

Atouts o Etre détenteur d'un master en droit. o Connaissance des langues néerlandaises et anglaises. o Connaissance du Tarif. o Connaissance des softwares et des applications bureautiques (Word, Excel, Access, ...). o Connaissance de la procédure de recouvrement et traitement des litiges. o Connaissance du traitement des recours administratifs. o Connaissance des dispositions européennes et nationales relatives aux mouvements des produits d'accises, aux produits soumis à accises et aux taxes assimilées aux accises. o Connaissance du traitement des infractions en matière de douanes et/ou accises. 8) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Impôts sur les revenus nationaux) (code P&O : A3-0917-028) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction En tant qu'expert unanimement reconnu en Belgique rédiger, élaborer et adapter des textes normatifs, essentiellement législatifs, complexes ou délicats, à tous les stades du processus rédactionnel, tant sur le plan national qu'international et européen afin de collaborer, à un niveau exigeant davantage d'expérience, au développement d'un des domaines relevant de la compétence du SPF Finances, sur la base des objectifs politiques du plan de management et du plan opérationnel, ou d'aider à garantir la qualité du travail juridique fourni au sein d'une équipe de juristes législation;

Participer à des négociations sur différents instruments nationaux afin de promouvoir l'introduction de normes optimales et de défendre les positions plus complexes du SPF Finances à différents forums;

Gérer des dossiers d'interprétation des lois, parfois complexes et délicats, relevant de la compétence du SPF Finances et préparer des mémoires ou proposer des avis en vue de modifier le droit concerné, sous la forme d'un projet ou d'un amendement afin de rendre au ministre, à son cabinet, aux instances et organisations des avis pertinents et axés sur les résultats sur cette matière juridique en répondant éventuellement aux besoins de la société, sur la base de l'expérience acquise mais en tenant toujours compte de l'intérêt général.

Le Conseiller travaille sous la direction d'un Conseiller général coordinateur Réglementation du Service d'encadrement Expertise et Support stratégiques.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Analyser les textes existants à adapter ou à mettre en conformité avec des textes internationaux ; o Rédiger de nouveaux textes normatifs avec une équipe de juristes législation ; o Adapter les textes normatifs dans le domaine de l'impôt des sociétés et du précompte mobilier sur la base de nouveaux objectifs, d'exigences institutionnelles et de l`évolution du droit ; o Répondre aux questions générales ou spécifiques d'organisations publiques, de différentes autorités (nationales et internationales), du Cabinet, de parlementaires et du management concernant l'application concrète de textes normatifs dans un domaine relevant de la compétence du SPF Finances requérant une large expérience ; o Participer à des réunions avec différentes instances, souvent au plus haut niveau, à un échange d'idées sur les orientations et l'application concrète de textes normatifs dans un domaine relevant de la compétence du SPF Finances, tant au niveau national qu'international (donner une opinion légistique experte à l'égard de certains objectifs politiques, proposer les textes rédigés et/ou adaptés aux instances de décision, atteindre un accord/consensus sur ces textes) ; o Agir de manière tout à fait proactive quant à la connaissance d'un domaine relevant de la compétence du SPF Finances et à son contexte socio-économique (identifier les lacunes, comparer des textes normatifs de droit belge à des textes normatifs de droit étranger et/ou international,...) ; o Traiter les demandes et les dossiers de différentes autorités concernant l'interprétation des textes normatifs spécifiques afin de proposer, au nom du Ministre, la réponse la plus appropriée ou la solution la plus adéquate par rapport au cadre légal général (rechercher les informations contextuelles et spécifiques pouvant compléter le dossier, analyser le point essentiel de l'ensemble du dossier, proposer (au nom du Ministre) la réponse sur la base des éléments existants).

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée en matière de : - l'impôt des sociétés et du précompte mobilier ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur en matière de : - la technique législative ; o avoir une connaissance de base en matière : - du cadre institutionnel belge et international. 9) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Impôts sur les revenus internationaux) (code P&O : A3-0917-029) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction En tant qu'expert unanimement reconnu en Belgique rédiger, élaborer et adapter des textes normatifs, essentiellement législatifs, complexes ou délicats, à tous les stades du processus rédactionnel, tant sur le plan national qu'international et européen afin de collaborer, à un niveau exigeant davantage d'expérience, au développement d'un des domaines relevant de la compétence du SPF Finances, sur la base des objectifs politiques du plan de management et du plan opérationnel, ou d'aider à garantir la qualité du travail juridique fourni au sein d'une équipe de juristes législation.

Participer à des négociations sur différents instruments internationaux afin de promouvoir l'introduction de normes optimales et de défendre les positions plus complexes de la Belgique à différents forums.

Gérer des dossiers d'interprétation des lois, parfois complexes et délicats, relevant de la compétence du SPF Finances et préparer des mémoires ou proposer des avis en vue de modifier le droit concerné, sous la forme d'un projet ou d'un amendement afin de rendre au ministre, à son cabinet, aux instances et organisations des avis pertinents et axés sur les résultats sur cette matière juridique en répondant éventuellement aux besoins de la société, sur la base de l'expérience acquise mais en tenant toujours compte de l'intérêt général.

Le Conseiller - Législation travaille sous la direction d'un Conseiller général coordinateur Réglementation du Service d'encadrement Expertise et Support stratégiques.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Analyser les textes existants à adapter ou à mettre en conformité avec des textes internationaux ; o Rédiger de nouveaux textes normatifs avec une équipe de juristes législation ; o Adapter les textes normatifs dans le domaine de la fiscalité internationale afférente aux impôts sur les revenus y compris les conventions préventives de double imposition sur la base de nouveaux objectifs, d'exigences institutionnelles et de l`évolution du droit ; o Répondre aux questions générales ou spécifiques d'organisations publiques, de différentes autorités (nationales et internationales), du Cabinet, de parlementaires et du management concernant l'application concrète de textes normatifs dans un domaine relevant de la compétence du SPF Finances requérant une large expérience ; o Participer à des négociations sur les accords bilatéraux et multilatéraux que la Belgique aime de conclure ou ajuster afin de faciliter l'introduction de normes optimales et de défendre les positions de la Belgique sur différents forums. Cette mission implique que certaines tâches peuvent être effectuées en dehors de la Belgique ; o Participer à des réunions avec différentes instances, souvent au plus haut niveau, à un échange d'idées sur les orientations et l'application concrète de textes normatifs dans un domaine relevant de la compétence du SPF Finances, tant au niveau national qu'international (donner une opinion légistique experte à l'égard de certains objectifs politiques, proposer les textes rédigés et/ou adaptés aux instances de décision, atteindre un accord/consensus sur ces textes) ; o Agir de manière tout à fait proactive quant à la connaissance d'un domaine relevant de la compétence du SPF Finances et à son contexte socio-économique (identifier les lacunes, comparer des textes normatifs de droit belge à des textes normatifs de droit étranger et/ou international,...) ; o Traiter les demandes et les dossiers de différentes autorités concernant l'interprétation des textes normatifs spécifiques afin de proposer, au nom du Ministre, la réponse la plus appropriée ou la solution la plus adéquate par rapport au cadre légal général (rechercher les informations contextuelles et spécifiques pouvant compléter le dossier, analyser le point essentiel de l'ensemble du dossier, proposer (au nom du Ministre) la réponse sur la base des éléments existants).

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée en matière de : - la fiscalité internationale afférente aux impôts sur les revenus y compris les conventions préventives de double imposition ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur en matière de : - la technique législative ; o avoir une connaissance de base en matière de : - du cadre institutionnel belge et international. 10) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Législation (classification de fonction : DJU379) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service Réglementation) (Direction Procédure et Recouvrement) (code P&O : A3-0917-030) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction En tant qu'expert, participer à l'élaboration ou l'adaptation de textes normatifs législatifs en matière des procédures fiscales et de la matière de recouvrement généralement complexes, à tous les stades du processus rédactionnel et législatif, tant sur le plan national qu'international et européen, afin de fournir ces textes aux demandeurs (cabinet, ministre, ...) et de leur donner des avis dans la suite du processus en vue du développement du droit conformément aux objectifs politiques fixés.

Sur demande du fonctionnaire dirigeant de la Direction Procédure et Recouvrement, participer à des négociations consacrées à des instruments internationaux ou à des options politiques internationales ou traiter des dossiers individuels complexes requérant un degré élevé d'expertise, afin de promouvoir le développement de normes internationales optimales ou le choix des bonnes options politiques ou de permettre un traitement expert de dossiers individuels complexes.

Le Conseiller - Législation travaille sous la direction du dirigeant Conseiller général de la Direction Procédure et Recouvrement au sein du service Réglementation.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Garantir un degré élevé d'expertise en orientant la rédaction ou l'adaptation de textes normatifs dans les domaines des procédures fiscales et de la matière de recouvrement ; o Rédiger des réponses aux questions générales ou spécifiques complexes émanant du cabinet, du ministre ou des parlementaires, des institutions internationales et nationales, concernant l'application concrète des textes normatifs en matière des procédures fiscales et de la matière de recouvrement ; o Participer à des réunions à un niveau élevé avec le ministre, le cabinet et le management ou d'autres hautes instances, à un échange d'idées sur les projets de textes normatifs et sur l'application concrète de ces textes en matière des procédures fiscales et de la matière de recouvrement, et leur donner des avis, tant au niveau national qu'international ; o Formuler des propositions proactives, comparer les textes normatifs du droit Belge avec les textes normatifs de l'étranger et/ou du droit international, présenter les possibilités d'amélioration des textes existants au management.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - des procédures fiscales et des matières de recouvrement, - de la technique législative ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - du cadre institutionnel Belge et international. 11) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Avis économique -Microéconomie (classification de fonction : DEC951) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service d'études) (Direction Analyses et micro-simulations) (code P&O : A3-0917-031) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction Concevoir, mettre au point et coacher des analyses économiques basées sur la théorie et la pratique et des avis stratégiques en matière de mesures stratégiques et de développements toujours nouveaux sur le plan des finances publiques et plus généralement de la stratégie microéconomique, fiscale et budgétaire, le cas échéant dans une matière et/ou un environnement complexe ou très spécifique ; participer au processus de décision lors de l'élaboration de la stratégie afin de permettre aux responsables stratégiques les plus élevés au sein du SPF d'évaluer correctement l'impact des nouveaux développements et mesures, de faire un choix parmi les alternatives stratégiques ou d'adapter la gestion journalière du SPF. Participer aux groupes de travail et aux réunions au niveau fédéral, interfédéral et international et aux réunions des hauts organes d'avis afin de communiquer et de défendre le point de vue du SPF Finances ou des autorités belges.

Développer un réseau informel d'informateurs et de correspondants au sein et en dehors de l'administration fédérale afin de pouvoir rassembler des informations optimales pour des analyses et des études et préparer de façon optimale des groupes de travail et des réunions au niveau fédéral, interfédéral, international et supranational.

Le Conseiller Avis économiques - Microéconomie travaille sous l'autorité du Conseiller général coordinateur du service d'études du Service d'encadrement Expertise et Support stratégiques.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Formuler des alternatives stratégiques ; développer des scénarios alternatifs ; évaluer l'impact de chaque scénario ; o Formuler des recommandations argumentées à l'attention du Ministre des Finances et de son cabinet et participer au processus de décision lors de l'élaboration de la stratégie ; o Rédiger des réponses aux questions parlementaires ainsi qu'aux questions émises par les autorités des entités fédérées et par les autorités et instances supranationales et internationales; o Concevoir et analyser des informations qualitatives et quantitatives (par exemple calculer les effets budgétaires des mesures fiscales, créer des banques de données et d'informations, retravailler les informations fournies en vue d'une meilleure exploitation, ...) ; o Appliquer des notions théoriques et pratiques dans des domaines de connaissance spécifiques (budget, finances, économie,...) à des analyses et avis stratégiques dans le cadre d'une approche microéconomique ; o Veiller à ce que la connaissance et les données accumulées soient structurées d'une manière accessible (par exemple intégrer des données et des informations dans un système de gestion de données collectif au sein du service, organiser un accès convivial à ces banques) ; o Représenter le SPF Finances ou les autorités belges dans des réunions et des groupes de travail fédéraux, interfédéraux, internationaux et supranationaux (par exemple défendre des points de vue alternatifs par le biais d'arguments écrits/oraux, négocier des points de vue ...) ; o Diriger activement ou participer à la direction de groupes de travail et de projet au sein et en dehors du SPF Finances et veiller à ce que les missions de ces groupes de travail et de projet soient exécutées d'une manière optimale ; o Accompagner et diriger des consultants et des analystes économiques au sein du service.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - des finances publiques et plus particulièrement les recettes de l'Etat ; - méthodes d'évaluation et d'analyse des recettes fiscales ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - de la politique budgétaire, tant sur le plan belge qu'européen, - du financement des différentes entités ; o avoir une connaissance de base dans les domaines suivants : - de la fiscalité Belge en général, - de la structure et du fonctionnement du Conseil Supérieur des Finances. 12) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Avis économique - Macroéconomie (classification de fonction : DEC951) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Service d'études) (Direction Macro-budgétaires) (code P&O : A3-0917-032) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction Concevoir, mettre au point et coacher des analyses économiques basées sur la théorie et la pratique et des avis stratégiques en matière de mesures stratégiques et de développements toujours nouveaux sur le plan des finances publiques et plus généralement de la stratégie macroéconomique, budgétaire et financière, le cas échéant dans une matière et/ou un environnement complexe ou très spécifique.

Participer au processus de décision lors de l'élaboration de la stratégie afin de permettre aux responsables stratégiques les plus élevés au sein du SPF d'évaluer correctement l'impact des nouveaux développements et mesures, de faire un choix parmi les alternatives stratégiques ou d'adapter la gestion journalière du SPF. Participer aux groupes de travail et aux réunions au niveau fédéral, interfédéral et international et aux réunions des hauts organes d'avis afin de communiquer et de défendre le point de vue du SPF Finances ou des autorités belges.

Développer un réseau informel d'informateurs et de correspondants au sein et en dehors de l'administration fédérale afin de pouvoir rassembler des informations optimales pour des analyses et des études et préparer de façon optimale des groupes de travail et des réunions au niveau fédéral, interfédéral, international et supranational.

Le Conseiller Avis économiques - Macroéconomie travaille sous l'autorité du Conseiller général coordinateur du service d'études du Service d'encadrement Expertise et Support stratégiques.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Formuler des alternatives stratégiques, développer des scénarios alternatifs, évaluer l'impact de chaque scénario ; o Formuler des recommandations argumentées à l'attention du Ministre des Finances et de son cabinet et participer au processus de décision lors de l'élaboration de la stratégie ; o Rédiger des réponses aux questions parlementaires ainsi qu'aux questions émises par les autorités des entités fédérées et par les autorités et instances supranationales et internationales ; o Concevoir et analyser des informations qualitatives et quantitatives (par exemple créer des banques de données et d'informations, retravailler les informations fournies en vue d'une meilleure exploitation, concevoir des besoins et des méthodes statistiques ...) ; o Appliquer des notions théoriques et pratiques dans des domaines de connaissance spécifiques (budget, finances, économie,...) à des analyses et avis stratégiques dans le cadre d'une approche macroéconomique ; o Veiller à ce que la connaissance et les données accumulées soient structurées d'une manière accessible (par exemple intégrer des données et des informations dans un système de gestion de données collectif au sein du service, organiser un accès convivial à ces banques) ; o Représenter le SPF Finances ou les autorités belges dans des réunions et des groupes de travail fédéraux, interfédéraux, internationaux et supranationaux (par exemple défendre des points de vue alternatifs par le biais d'arguments écrits/oraux, négocier des points de vue ...) ; o Diriger activement ou participer à la direction de groupes de travail et de projet au sein et en dehors du SPF Finances et veiller à ce que les missions de ces groupes de travail et de projet soient exécutées d'une manière optimale ; o Accompagner et diriger des consultants et des analystes économiques au sein du service.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - de la politique budgétaire, tant sur le plan belge qu'européen, - des finances publiques et plus particulièrement les recettes de l'Etat ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - des méthodes d'analyse quantitatives, - du financement des différentes entités ; o avoir une connaissance de base dans les domaines suivants : - du cadre institutionnel belge et international, - de la structure et du fonctionnement du Conseil Supérieur des Finances. 13) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - COC (classification de fonction : ICO052) auprès du Service d'encadrement Expertise et support stratégiques (Coordination opérationnelle et Communication (COC)) (code P&O : A3-0917-033) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% But et contexte de la fonction Le Service d'encadrement Expertise et Support stratégique (ESS) est responsable de l'élaboration, de la coordination, de la mise en oeuvre et du suivi de la réglementation dans les matières qui relèvent de la compétence du SPF Finances. Il s'occupe de la préparation stratégique et réalise des études sur l'impact des options stratégiques et l'analyse de la politique menée, y compris les aspects macro-économiques de la politique budgétaire et fiscale. Il gère toutes les informations et les sources d'informations pertinentes et les met à disposition tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du SPF. Il assure la gestion intégrale des risques et une stratégie bien coordonnée des groupes-cibles et il coordonne les relations internationales du SPF. Le service Coordination opérationnelle et Communication coordonne et contrôle l'opérationnalisation des services et les différentes actions en matière de communication au sein du Service d'encadrement Expertise et support stratégique.

Le conseiller travaille sous la direction du directeur du Service d'encadrement Expertise et Support stratégique.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les tâches et missions suivantes : o élaborer, exécuter et assurer le suivi et le rapportage du planning opérationnel du COC et assumer la responsabilité des objectifs ; o apporter son soutien au directeur du service d'encadrement et au comité de direction pour la détermination de la stratégie au sein du service d'encadrement et pour le développement des plans opérationnels et de gestion ; o assurer le suivi de la réalisation des plans et soutenir ainsi les chefs de service ; o assurer l'interaction avec le Service Coordination stratégique et Communication et suivre la concertation avec ce service ; o donner régulièrement et ponctuellement au directeur du service d'encadrement le feedback sur les activités et les résultats de son équipe afin de lui permettre d'évaluer celle-ci et de l'intégrer dans sa politique de gestion ; o développer et gérer une communication professionnelle interne et externe fondée sur l'uniformité et la transparence ; o rédiger des notes pour le cabinet et le comité de direction ; o coordonner et assurer le suivi des réponses aux questions parlementaires ; o suivre les processus et les projets ; o organiser et coordonner les activités des collaborateurs du COC ESS ; o diriger, soutenir et motiver les collaborateurs du COC ESS. Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance approfondie dans le domaine de : - la gestion du changement, - la gestion de projet ; o avoir une connaissance d'usage dans les domaines suivants : - les canaux de communication du SPF Finances, - le cycle stratégique, le contrat d'administration du SPF Finances et le plan de gestion. 14) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Mesure de la charge de travail (classification de fonction : ISA012) auprès des Services au niveau du Président du Comité de direction (Service Coordination stratégique et Communication) (code P&O : A3-0917-034) Rôle de la fonction : Chef de projet Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% But et contexte de la fonction Le service Coordination Stratégique et Communication (CSC) offre un appui au Comité de direction pour la définition de la stratégie d'organisation et de modernisation ainsi que pour le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie.

En outre le service CSC accompagne et soutient l'organisation dans le cadre de la gestion de projet et assure la coordination des projets au sein du SPF Finances.

Le service CSC assure également l'accompagnement et le soutien de l'organisation dans le cadre du Business Process Management et pour la coordination de la gestion des processus du SPF Finances. CSC coordonne et aligne, en outre, les activités dans le domaine du business et de l'architecture ICT au sein du SPF Finances à travers le développement d'une fonction d'architecture d'entreprise.

Enfin, le service CSC a également pour mission de soutenir et d'encadrer les initiatives de communication au sein du SPF Finances.

Tout ceci en étroite coopération avec les services de Coordination Opérationnelle et Communication des différent(e)s entités/services d'encadrement, de même qu'avec le service d'encadrement Budget et Contrôle de gestion.

Pour exécuter au mieux ses missions, le service Coordination Stratégique et Communication est composé de 6 services : o Stratégie et Gestion du changement o Business Process Management (BPM) stratégique o Project Management Office (PMO) stratégique o Architecture d'entreprise o Soutien à la Communication o Canaux de Communication Le service CSC est en outre composé du Porte-parole du SPF Finances, d'un Secrétariat de direction d'appui, un COC et une cellule du contrôle interne.

Le Conseiller - Mesure de la charge de travail fait partie du service Business Process Management Stratégique, dans la cellule Mesure de la Charge de travail (MCT). Les tâches de la cellule MCT sont : o conserver un cadre méthodologique pour la MCT et la mise à disposition d'une approche et d'outils standardisés ; o mettre à disposition au sein du SPF l'expertise relative aux projets de MCT ; o veiller à la qualité des projets de mesure de la charge de travail.

La Mesure de la charge de travail (MCT) et un élément d'un Business Process Management actif. La MCT est une technique objective qui mesure la charge de travail sur base de la façon actuelle de travailler et utilise cette information pour analyser les processus et identifier les difficultés.

Le Conseiller - Mesure de la charge de travail travaille sous la responsabilité du chef de service du service Business Process Management.

Missions et tâches Le Conseiller - Mesure de la Charge de Travail a, entre autres, les tâches et missions suivantes : En tant que chef de projet des projets MCT des Services du Président et des projets, vous gérez et planifiez le projet du début à la fin afin de mener à bien le projet dans le cadre des délais et du budget prévus, conformément aux spécifications et aux directives : - déterminer la procédure pour les projets, leur planification, leur domaine d'application, les moyens consacrés et le résultat attendu ; - planifier l'exécution et la réalisation des projets ; - lancer le projet, prendre des décisions dans le respect des limites du mandat attribué (plan de projet) lors de l'exécution du projet ainsi que garantir le résultat des projets, - collaborer à l'évaluation des projets ; - identifier les risques et modifications du timing et faire des propositions, sur base de ceux-ci, pour des modifications su timing ou du plan de projet.

En tant que coordinateur, vous effectuez la coordination et la planification de l'équipe du projet, des moyens budgétaires et autres alloués au projet afin d'optimiser l'efficacité du travail de groupe et l'utilisation des moyens : - traduire la méthodologie de la Mesure de la charge de travail développée au sein du SPF Finances en un plan de projet adapté aux objectifs et au contexte du projet ; - composer l'équipe de projet et coordonner les activités, encourager la collaboration entre les membres de l'équipe et répartir les tâches entre les différents collaborateurs en tenant compte des compétences présentes ; - organiser et diriger des réunions (démarrage, comité de pilotage, réunion d'évaluation, etc.) ; - faire régulièrement rapport au comité de pilotage sur l'avancement des projets ; - déterminer les priorités dans les activités quotidiennes et les répartir de manière claire.

En tant que coach, vous soutenez, coachez et suivez les collaborateurs du projet et les chefs de projet Mesure de la charge de travail des entités du SPF Finances afin de veiller à ce que l'expérience présente et les compétences soient utilisées de manière optimale : - soutenir l'équipe de projet/les groupes de travail ; - former les collaborateurs à la méthodologie de la Mesure de la charge de travail ; - soutenir le chef de projet dans la réalisation d'un projet de MCT sur le plan de la méthodologie de management de projet, entre autres dans la gestion quotidienne du projet (formaliser et planifier (PID); exécuter et piloter ; gérer les changements et les ajustements ; veiller à la conformité et à la qualité ; livrer les éléments et les produits finis).

En tant que rapporteur, vous faites régulièrement rapport sur l'avancement des projets de mesure de charge de travail et de l'objectif transversal de mesure de la charge de travail au responsable du Service BPM stratégique, au management et/ou aux clients finaux du projet afin de tenir les intéressés au courant de la qualité et du progrès du projet (ou des projets) : - consolider toutes les informations relatives aux projets MCT ; - faire régulièrement un rapport sur l'état d'avancement des projets MCT et de l'objectif transversal MCT au sein du SPF Finances ; - traiter les conclusions et les recommandations de la mesure de la charge de travail dans un rapport final ; - s'assurer que toutes les procédures et méthodes internes et externes relatives à la mesure de travail sont bien appliquées ; - valider le contenu des documents sortants (rapports, mails spécifiques, différents documents importants, etc.).

En tant que médiateur, vous contribuez à la diffusion des connaissances et des informations entre les différentes équipes de projet et managers de projet, de même que vis-à-vis des clients du projet (ou des projets) autour de la Mesure de la charge de travail afin de veiller à une collaboration équilibrée et transparente avec les différentes parties concernées et d'assurer la cohérence de son projet avec les autres projets : - rechercher des améliorations du processus avec les groupes de travail de manière participative ; - chercher un consensus au sein des groupes de travail sur les améliorations du processus et les durées standard ; - organiser des réunions avec les partenaires et les clients finaux ; - transmettre des informations au sein de l'équipe de projet.

En tant que conseiller, vous donnez des conseils techniques et développez des solutions en matière de MCT afin d'appuyer les décisions opérationnelles ou stratégiques à l'aide d'avis fondés, en tenant compte des moyens disponibles (humains, budgétaires, etc.) : - formuler des durées standard ambitieuses et uniformes sur la base des résultats et des connaissances collectées relatives au fonctionnement des processus, aux opportunités d'amélioration, aux meilleures pratiques, aux références, etc. ; - présenter l'impact intégral des durées standard en termes de besoins de personnel et des améliorations du processus pour tous les acteurs concernés sous la forme d'un ou plusieurs scénarios d'amélioration avec un plan de mise en oeuvre ; - conseiller et informer les clients internes au sujet de la mesure de la charge de travail.

En tant que développeur, vous développez la méthodologie et les outils de mesure de la charge de travail afin de garantir que tous les projets MCT se déroulent d'une manière structurée et similaire : - suivre les connaissances et les évolutions dans le domaine de la mesure de la charge de travail et des thèmes connexes ; - continuer à élaborer et à standardiser la méthodologie de la mesure de la charge de travail ; - développer des instruments et des techniques pour l'exécution de la mesure de la charge de travail ; - lier le domaine de la mesure de la charge de travail à d'autres domaines comme P&O (exemple : plan du personnel) et B&B (exemple : monitoring) ; - partager l'information pertinente avec les collègues afin d'augmenter l'expertise du service ; - assurer la cohérence dans l'application de la méthodologie et des instruments.

En tant que gestionnaire des connaissances, acquérir, entretenir et développer une connaissance spécialisée sur base des développements actuels en matière de mesure de la charge de travail afin de pouvoir opérer comme point de contact en ce qui concerne sa spécialité propre : - se familiariser avec la matière spécialisée de projets sous sa responsabilité ; - suivre les connaissances et les évolutions dans le domaine de la mesure de la charge de travail et des thèmes connexes ; - développer un réseau autour des initiatives/projets similaires au sein de la fonction publique.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Mesure de la charge de travail dispose des aptitudes et compétences suivantes : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité; - sur le plan des aptitudes spécifiques pour le rôle de chef de projet : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feedback orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise; o disposer de bonnes aptitudes de communication, aussi bien par écrit qu'oralement ; - sur le plan des compétences techniques : o disposer d'une connaissance approfondie dans le domaine de : - techniques de mesure de la charge de travail ; o disposer d'une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - Business process management, cycle BPM & techniques d'amélioration des processus, - gestion de projets, - statistiques.

Atouts o Connaissance de la gestion du changement. o Puisque vous vous trouverez dans un environnement bilingue, la connaissance du néerlandais est un plus. 15) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Communication - Coordinateur (classification de fonction : ICO052) auprès des Services au niveau du Président du Comité de direction (Service Coordination Stratégique et Communication) (code P&O : A3-0917-035) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% But et contexte de la fonction Le service Coordination Stratégique et Communication (CSC) offre un appui au Comité de direction pour la définition de la stratégie d'organisation et de modernisation ainsi que pour le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie.

En outre le service CSC accompagne et soutient l'organisation dans le cadre de la gestion de projet et assure la coordination des projets au sein du SPF Finances.

Le service CSC assure également l'accompagnement et le soutien de l'organisation dans le cadre du Business Process Management et pour la coordination de la gestion des processus du SPF Finances. CSC coordonne et aligne, en outre, les activités dans le domaine du business et de l'architecture ICT au sein du SPF Finances à travers le développement d'une fonction d'architecture d'entreprise.

Enfin, le service CSC a également pour mission de soutenir et d'encadrer les initiatives de communication au sein du SPF Finances.

Tout ceci en étroite coopération avec les services de Coordination Opérationnelle et Communication des différent(e)s entités/services d'encadrement, de même qu'avec le service d'encadrement Budget et Contrôle de gestion.

Pour exécuter au mieux ses missions, le service Coordination Stratégique et Communication est composé de 6 services : o Stratégie et Gestion du changement o Business Proces Management (BPM) stratégique o Project Management Office (PMO) stratégique o Architecture d'entreprise o Soutien à la Communication o Canaux de Communication Le service CSC est en outre composé du Porte-parole du SPF Finances, d'un Secrétariat de direction d'appui, un COC et une cellule du contrôle interne.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du dirigeant du Service Coordination stratégique et communication.

Missions et tâches Le Conseiller - Communication - Coordinateur a, entre autres, les missions et tâches suivantes : En tant que dirigeant, vous fixez les objectifs de l'équipe dans la division, dans le respect de la stratégie. Vous en assumez la responsabilité finale et dirigez l'équipe de la division en fonction de ces objectifs afin de les réaliser de manière efficace et effective dans le respect des collaborateurs, des citoyens et de l'organisation.

Vous dirigez l'équipe sur le plan opérationnel afin d'assurer le suivi quantitatif et qualitatif du travail de l'équipe : - vous définissez les actions qui doivent être exécutées par les membres de l'équipe en fonction des moyens disponibles; - vous évaluez le volume de travail, la disponibilité du personnel,... - vous répartissez les tâches et missions parmi les collaborateurs. - vous fixez les priorités.

En tant qu'expert, vous aidez les responsables de communication et la direction du SPF dans la communication interne et externe afin d'uniformiser le contenu et la forme de la communication, la mettre en conformité avec la politique de communication et en accroître l'impact : - vous rassemblez et analysez l'information sur les actions de communication; - vous remettez des avis et des recommandations ; - vous estimez la faisabilité, l'importance et la nécessité des projets.

En tant que coordinateur, vous faites l'inventaire des besoins budgétaires de la division et des COC pour assurer l'organisation et/ou le développement des actions de communication, l'exploitation des canaux de communication,... : - vous rassemblez et analysez les demandes ; - vous collaborez à l'établissement du budget en matière de « communication », - vous remettez des avis et des recommandations ; - vous suivez l'évolution des dépenses.

En tant que coach, vous dirigez, soutenez et motivez les collaborateurs afin de garantir un fonctionnement efficient de la division grâce au suivi et au développement de chaque collaborateur : - vous dressez une cartographie des besoins en formation et donnez des formations ; - vous stimulez les collaborateurs grâce à des entretiens ciblés, menez des entretiens d'évaluation motivez, soutenez et encadrez les collaborateurs - vous mettez en place un climat de travail agréable et développez un esprit d'équipe motivant.

En tant que gestionnaire de connaissances, vous effectuez le suivi des évolutions récentes en matière de techniques de communication et le suivi des évolutions internes au sein du SPF afin de veiller à un flux d'information actualisée et garantir un service de communication efficace : - vous participez à des réunions interdépartementales afin d'échanger des expériences,. - vous assistez à des formations, des séminaires, - vous suivez la littérature spécialisée, - vous vous tenez informé des évolutions internes et externes au SPF grâce à des brochures, à l'intranet ou Internet.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - connaissance de la vision, des valeurs et des engagements du SPF Finances définis dans le contrat d'administration ; - les techniques de management ; - le développement, la diffusion et la réalisation d'une gestion stratégique.

Atouts o Etant donné que vous travaillerez dans un environnement bilingue, une connaissance du néerlandais constitue un atout. o Aussi la connaissance d'autres langues (p.e. l'anglais) constitue un atout.

B. Services extérieurs 1) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer analyse de risque (classification de fonction : IWO030) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service gestion des inputs ISI 5e - Datamining) (code P&O : A3-0917-036) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidence Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction o Elaborer des projets datamining afin de pouvoir analyser de façon optimale les données disponibles et les engager pour l'optimalisation des processus business ; o Conseiller le management et les collaborateurs.

Le conseiller - Dataminer analyse de risque travaille sous la responsabilité du chef de service du service gestion des inputs ISI 5e - Datamining de l'AG ISI, 5ème Direction régionale.

Missions et tâches o Rédiger des profils de risque complexes, rapports, analyses de fraude stratégiques afin de pouvoir élaborer une approche de contrôle appropriée et de permettre à l'organisation et aux partenaires de définir des stratégies de lutte contre la fraude efficaces ; o Coordonner et développer des projets datamining complexes ; o Suivre des projets en vue de l'intégration de nouvelles sources de données dans le datawarehouse ; o Proposer un soutien lors de l'élaboration d'opportunités pour l'intégration d'applications et de technologies datamining dans le domaine fiscal afin d'optimaliser l'efficacité des processus business ; o Proposer activement des nouveautés/formuler des propositions d'amélioration afin d'améliorer les méthodes, techniques et procédures en matière de datamining et d'analyse de risque ; o Conseiller le management dans le cadre de l'élaboration et de l'implémentation d'une politique pour l'analyse de risque ; o Soutenir de façon proactive les équipes datamining dans les différents aspects des activités datamining ; o Suivre les évolutions dans le domaine pour faire appel de façon optimale aux nouvelles possibilités, en tenant compte des désidératas de l'organisation ; o Participer à des réseaux de connaissance afin d'actualiser et diffuser les connaissances en matière datamining au sein de l'administration.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Dataminer analyse de risque dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée de : - l'analyse statistique (statistiques descriptives et par induction), enquête d'échantillonnage et techniques datamining (régressions, clustering, analyse des composantes principales, techniques d'optimalisation, ... ), - l'utilisation de software pour l'analyse et le traitement de données (SAS, R, SPSS,...), - l'environnement software et les fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, - le contenu des différentes bases de données telles que STIR_FRAUDE, STIR-tva, BIZTAX, STIRCO, STIRON, TAXI, ENTITES PB, ...., - la méthodologie en matière d'analyse de risque et de gestion de projet, - projets d'analyse de risque en matière de lutte contre la fraude fiscale, - la législation en matière de privacy et l'application pratique de celle-ci ; o avoir une connaissance de base : - des impôts pour lesquels l'ISI est compétente. 2) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Dataminer gestionnaire de projet (classification de fonction : IIC017) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de l'Inspection spéciale des impôts (Service gestion des inputs ISI 5e - Datamining) (code P&O : A3-0917-037) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidence Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction o Définir, gérer et implémenter des projets d'amélioration pour aligner l'application de gestion STIR Fraude sur les objectifs stratégiques et opérationnels de l'organisation ; o Effectuer des travaux d'analyse sur base des données STIR Fraude et applications liées (reporting - tableaux statistiques - analyses prédictives).

Missions et tâches o Rédiger des profils de risque complexes, rapports, analyses stratégiques de fraude ; o Analyser et identifier les besoins fonctionnels/techniques du business et des utilisateurs et détection des erreurs ; o Evaluer les processus, procédures et applications existants ; o Traduire d'une part les besoins de l'organisation vers le département ICT, et d'autre part les possibilités et limites en matière ICT vers l'organisation ; o Analyse des interactions et dépendances entre l'application de gestion et d'autres applications du SPF Finances, en vue de leur intégration ; o Planifier et coordonner des différentes phases de projet jusqu'au niveau d'implémentation (analyse, développement, test), en tenant compte de du scope, timing, budget et paramètres de qualité ; o Elaborer des questions d'adaptation, coordonner et en suivre l'exécution ; o Gérer les droits d'accès (IAM, gestion policy manager,...) ; o Optimaliser la qualité des données selon les principes de Data ownership & Data Integrity ; o Faire des comptes rendus à propos de l'état des projets aux différents niveaux de management et à des tiers ; o Soutenir des groupes et utilisateurs dans l'utilisation de l'application et l'information de gestion (réalisation de manuels et formations, ...).

Exigences de la fonction Le Conseiller - Dataminer gestionnaire de projet dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o une connaissance avancée : - de l'interface Stirfraude et bases de données y relatées, - de l'analyse statistique et des techniques de datamining, - de l'infrastructure ICT du SPF Finances, - de l'environnement logiciel et les fonctionnalités des applications internes du SPF finances, principalement la gestion de bases de données, les instruments de suivi et la communication, - des interactions et dépendances entre l'application de gestion et les autres applications du SPF Finances, - la législation en matière de privacy et l'application pratique de celle-ci ; o une connaissance d'utilisateur : - de la méthodologie en matière de gestion de projet. 3) Conseiller A3 : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Teamchef Fin Shop de Gembloux (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Services patrimoniaux) (Fin Shop) (code P&O : A3-0917-038) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% Résidence Emploi unilingue francophone : - Gembloux (1 emploi) But et contexte de la fonction o Diriger l'équipe du centre de vente de biens meubles Fin Shop ; o Déterminer les objectifs opérationnels du centre de vente de biens meubles Fin Shop en accord avec les objectifs fixés par le Chef de division et l'Administrateur des Services patrimoniaux ; o Assumer la responsabilité finale de ces objectifs.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du Chef de division Service Patrimoniaux - A4 et est au service de l'Administrateur des Services patrimoniaux.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o déterminer les objectifs de l'équipe et de chacun de ses membres ; o déterminer les actions à mettre en oeuvre par les membres de son équipe en fonction des moyens disponibles ; o opérationnaliser le plan du chef de division reprenant les actions concrètes à mettre en oeuvre par les membres de l'équipe ; o motiver, évaluer, diriger les différents membres de l'équipe ; o assurer la gestion journalière du centre et des stocks, notamment en planifiant et coordonnant les ventes ; o établir les contacts avec les donneurs d'ordre (SPF, Régions,...) ; o être la personne de contact centralisant les demandes internes et externes ; o assurer le feed-back régulier et ponctuel des activités et des résultats du projet auprès du Chef de division SP - A4 et de l'Administrateur "Services patrimoniaux" afin de lui permettre de les évaluer et de les intégrer dans sa politique de gestion.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates ; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base dans les domaines suivants : - tous les éléments de droit civil touchant aux contrats et aux droits réels, - la comptabilité de l'Etat et de ses outils de gestion (SAP - Fedcom), - les procédures d'attribution des marchés publics, - la législation environnementale, - l'estimation des biens meubles, - le cadre institutionnel belge, principalement par rapport au SPF Finances et aux autres acteurs publics, en particulier dans le domaine de la Documentation patrimoniale (plus spécifiquement les Services patrimoniaux).

Atouts o Avoir une expérience d'au moins 2 ans au sein des Services patrimoniaux au cours des 10 dernières années. o Etre bilingue français/néerlandais. o Etre titulaire du permis B. 4) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Teamchef Fin Shop de Bornem (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (Services patrimoniaux) (Fin Shop) (code P&O : A3-0917-039) Rôle de la fonction : Dirigeant Résidence Emploi unilingue néerlandophone : - Bornem (1 emploi) 5) Conseiller (A3) : 13 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Manager d'antenne Sécurité Juridique (classification de fonction : DFI122) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Documentation patrimoniale (code P&O : A3-0917-040) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% Résidences Emplois bilingues : - Bruxelles (3 emplois) Emplois unilingues francophones : - Liège (1 emploi) - Verviers (1 emploi) - Dinant (1 emploi) - Marche-en-Famenne (1 emploi) Emplois unilingues néerlandophones : Centrum Brugge : - Ypres (1 emploi) - Furnes (1 emploi) Centrum Hasselt : - Hasselt (1 emploi) - Louvain (1 emploi) Centrum Mechelen : - Mechelen (1 emploi) - Termonde (1 emploi) But et contexte de la fonction o Le manager d'antenne joue un rôle important dans la nouvelle structure de l'administration SJ. L'antenne est toujours constituée d'une conservation d'hypothèque et d'un (Flandre) ou plusieurs (Bxl/Wall) bureaux d'enregistrement. Le manager d'antenne dirige ainsi directement le conservateur des hypothèques et les receveurs, ainsi qu'indirectement les collaborateurs des différents équipes, afin d'organiser les tâches pour que les objectifs puissent être atteints.

Le manager d'antenne travaille sous l'autorité du directeur de Centre et est sous son rapportage direct.

Missions et tâches Le manager d'antenne a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o être responsable de la répartition du travail et du personnel au sein de l'antenne ; o s'assurer du suivi des objectifs stratégiques et opérationnels ; o être le point de contact pour la maîtrise de l'organisation ; o réaliser des entretiens dans le cadre des cercles de développement des receveurs - conservateur des hypothèques ; o superviser les conservations des hypothèques en ce qui concerne le fonctionnement des services, le suivi régulier des tableaux de bord et le suivi des objectifs de l'équipe ; o superviser les bureaux de l'enregistrement en ce qui concerne le fonctionnement des services, le suivi régulier des tableaux de bord et le suivi des objectifs de l'équipe ; o encadrer la nouvelle structure organisationnelle et de l'implémentation des nouvelles méthodes de travail et applications dans l'Antenne ; o déterminer les besoins de formation au sein de l'antenne, et intervient lui-même en vue du transfert de connaissance et de la formation locale dans l'Antenne ; o veiller à une mise à jour continue de la documentation patrimoniale au sein de l'antenne.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences et aptitudes suivantes : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de l'enthousiasme, de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et promouvoir l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambitions, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles conceptions, approches, compétences et aptitudes ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates ; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les ressources adéquates, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur en matière de : - tableaux de bords et cognos ; o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - objectifs de l'administration de la Sécurité Juridique, - organigramme et hiérarchie de la Sécurité Juridique, - management: motiver et déterminer des objectifs.

Atouts o Comme fonctionnaire, avoir une expérience professionnelle pertinente pour exercer au mieux les missions et tâches définies dans le profil. o Avoir une bonne connaissance des outils bureautiques (Word, Excel). 6) Conseiller A3 : 2 emplois auxquels est attachée la fonction de conseiller - Chef d'équipe Recherches (classification de fonction : DFI048) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Particuliers) (code P&O : A3-0917-041) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% Résidences Emploi unilingue néerlandophone : - Bruxelles (1 emploi) (le domaine de compétences couvre le territoire néerlandophone.) Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction L'Administration Particuliers est sous la direction d'un Administrateur. L'Administrateur est assisté des services "Services de l'Administrateur" et "Soutien au Management". Cette Administration est également composée de 13 Centres Particuliers, du Centre Polyvalent d'Eupen et du Centre National de Recherches.

Les collaborateurs du Centre National de Recherches de l'AG Fisc effectuent des activités de recherche pour, entre autres, les piliers P, PME, GE, le service TACM de l'AG Fisc et pour l'AG ISI. Cette coopération est organisée sur base des SLA's (Service Level Agreements) conclus avec les stakeholders.

Le but est d'obtenir des informations pertinentes ainsi que des éléments probants utiles à la taxation.

Les activités de recherche sont organisées autour de 2 axes: d'une part les activités de recherches « traditionnelles » et d'autre part les activités de recherches digitales (e-audit).

Le CNR compte plus ou moins 250 collaborateurs, dont 200 collaborateurs dans les cellules de recherches « traditionnelles » qui se situent à Alost, Anvers, Bruges, Bruxelles, Charleroi, Gand, Hasselt, Courtrai, Louvain, Liège, Mons, Namur, Ottignies/Louvain-la-Neuve, Bastogne et Turnhout.

Le chef d'équipe est chargé de réaliser et déterminer les objectifs et priorités d'une des équipes des recherches concernant des constatations pour la procédure fiscale (des informations pertinentes ainsi que des éléments probants) en accord avec la stratégie du chef de division, d'assumer la responsabilité finale de ces objectifs et de diriger l'équipe opérationnelle afin d'atteindre effectivement les objectifs de l'équipe de manière efficace.

Exigences Etre prêt à travailler occasionnellement la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Missions et tâches Le Conseiller - Chef d'équipe Recherches a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o examiner avec le chef de division et les autres chefs d'équipe les résultats attendus par le management ; o décrire les objectifs de l'équipe et développer de manière claire et précise les objectifs individuels des collaborateurs ; o répartir de manière efficace l'ensemble des tâches en déterminant les priorités et les attribuer en fonction des moyens disponibles ; o organiser des réunions d'équipe et garantir la transmission d'information top-down/bottom-up ; o favoriser le partage des connaissances et encourager le développement des collaborateurs ; o donner régulièrement du feedback et veiller à entretenir la motivation de chacun ; o évaluer systématiquement les résultats obtenus, les rapporter à son chef de division et lui soumettre des suggestions constructives ; o participer activement aux réunions et se rendre disponible pour des ateliers ou groupes de travail ; o prendre des initiatives et rechercher des solutions pour améliorer les résultats (quantitatifs et qualitatifs) ou la manière d'en obtenir ; o établir un climat de travail basé sur la confiance et responsabiliser ses collaborateurs ; o veiller au respect du Code de déontologie et des valeurs du SPF ; o procéder à l'évaluation de ses collaborateurs de manière sincère et justifier de manière adéquate les mentions attribuées.

Exigences de la fonction Le Conseiller - Chef d'équipe Recherches dispose des compétences et aptitudes suivantes : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de l'enthousiasme, de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et promouvoir l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambitions, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles conceptions, approches, compétences et aptitudes ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates ; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les ressources adéquates, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée en matière de : - P111 ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - des contributions directes et de la T.V.A., - des procédures des contributions directes et de la T.V.A., - de l'environnement software et des fonctionnalités des applications suivants : STIR tva, Sitran, STIR Rech, - des outils RH- et de management pour les dirigeants (les KPI, cycles d'évaluation, absentéisme).

Atout o Uniquement pour l'emploi unilingue néerlandophone : au vu de l'environnement de travail à Bruxelles, la connaissance du français est un atout. 7) Conseiller (A3) : 4 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel T.V.A. (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Cellule Soutien opérationnel) (Administration Petites et Moyennes Entreprises) (code P&O : A3-0917-042) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil. Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Bruges (1 emploi) - Louvain (1 emploi) - Alost (1 emploi) Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction Apporter une assistance fiscale et technique aux Conseillers (A3) et Conseillers généraux (A4) dirigeants.

Rassembler l'information et la documentation et offrir du support sur le plan de la gestion des connaissances (entre autres, en organisant et participant à des réseaux d'apprentissage sur des sujets fiscaux et techniques).

Donner occasionnellement des formations et sessions d'informations, essentiellement au sein de son propre Centre. Offrir de l'assistance en termes de contenu, dans l'organisation et la préparation des réunions, d'assemblées, de séminaires, de sessions de formations, etc...

Aider à prendre des décisions quant aux actions qui doivent être entreprises dans le traitement des dossiers les plus complexes et à structurer ces actions afin de clôturer ces dossiers de manière rapide, efficace et correcte.

Missions et tâches o Fournir de l'assistance fiscale et technique à la direction du Centre/aux chefs de Divisions/aux Conseillers dirigeants (A3) en donnant des avis dans des dossiers complexes/en menant des actions dans le traitement des dossiers (sur le plan du contenu). o Réunir de l'information et de la documentation, prévoir du soutien sur le plan de la gestion des connaissances et mettre l'information à disposition des équipes du Centre de manière rapide et ciblée. o Coacher, sur demande des chefs de teams, les collaborateurs du Centre dans la matière fiscale. o Développer, dans le Centre ainsi qu'à l'extérieur, des réseaux d'apprentissage qui soient en mesure de dispenser de l'information correcte dans des délais relativement courts. o Etre le mentor des nouveaux stagiaires et la personne de référence au sein du Centre pour les questions relatives à la matière. o Donner des formations (20%) prévues dans le GOP et organisées par l'Académie. o Organiser et participer au réseau gestion de la connaissance et y mettre des points à l'agenda/faire des présentations pour partager les connaissances/transmettre les résultats du partage de connaissances du et vers le Centre. o Donner de l'input sur le contenu pour les formations organisées par l'Académie aux coordinateurs de la formation. o Collaborer à la mise à jour des processus et participer activement à des réseaux/réunions à ce sujet. o Détecter et proposer les "Best Practices" à la direction du Centre et aux services centraux de l'AGFisc. o Prendre des initiatives pour continuer à se former et partager ces connaissances avec les collègues au sein du réseau de connaissance et du Centre.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée : - de la T.V.A., - de la procédure fiscale, - des travaux de taxation, - du droit fiscal et judiciaire, - des conventions et de la collaboration internationale, - du contentieux administratif et judiciaire, - des différents processus tels que décrits dans le Livre des Processus ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur : - de la réglementation relative à l'ombudsman fédéral, la publicité de l'administration, la motivation des actes administratifs, les principes de bonne administration et la charte de l'utilisateur des services publics ; o avoir une connaissance de base : - de l'environnement software et des fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, entre autre la gestion des bases de données Stir, Stiron, STIRCO, DOCTRAN, SITRAN et l'application Workflow contentieux.

Atout o Expérience pour donner des présentations et des formations sur des sujets fiscaux et techniques. 8) Conseiller (A3) : 6 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel Impôt des sociétés (classification de fonction: DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Cellule Soutien opérationnel) (Administration Petites et Moyennes Entreprises) (code P&O : A3-0917-043) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Hasselt (1 emploi) - Alost (1 emploi) Emplois unilingues francophones : - Liège (1 emploi) - Mons (1 emploi) Emplois bilingues : - Bruxelles (2 emplois) But et contexte de la fonction Apporter une assistance fiscale et technique aux Conseillers (A3) et Conseillers généraux (A4) dirigeants.

Rassembler l'information et la documentation et offrir du support sur le plan de la gestion des connaissances (entre autres, en organisant et participant à des réseaux d'apprentissage sur des sujets fiscaux et techniques).

Donner occasionnellement des formations et sessions d'informations, essentiellement au sein de son propre Centre. Offrir de l'assistance en termes de contenu, dans l'organisation et la préparation des réunions, d'assemblées, de séminaires, de sessions de formations, etc...

Aider à prendre des décisions quant aux actions qui doivent être entreprises dans le traitement des dossiers les plus complexes et à structurer ces actions afin de clôturer ces dossiers de manière rapide, efficace et correcte.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o Fournir de l'assistance fiscale et technique à la direction du Centre/aux chefs de Divisions/aux Conseillers dirigeants (A3) en donnant des avis dans des dossiers complexes/en menant des actions dans le traitement des dossiers (sur le plan du contenu). o Réunir de l'information et de la documentation, prévoir du soutien sur le plan de la gestion des connaissances et mettre l'information à disposition des équipes du Centre de manière rapide et ciblée. o Coacher, sur demande des chefs de teams, les collaborateurs du Centre dans la matière fiscale. o Développer, dans le Centre ainsi qu'à l'extérieur, des réseaux d'apprentissage qui soient en mesure de dispenser de l'information correcte dans des délais relativement courts. o Etre le mentor des nouveaux stagiaires et la personne de référence au sein du Centre pour les questions relatives à la matière. o Donner des formations (20%) prévues dans le GOP et organisées par l'Académie. o Organiser et participer au réseau gestion de la connaissance et y mettre des points à l'agenda/faire des présentations pour partager les connaissances/transmettre les résultats du partage de connaissances du et vers le Centre. o Donner de l'input sur le contenu pour les formations organisées par l'Académie aux coordinateurs de la formation. o Collaborer à la mise à jour des processus et participer activement à des réseaux/réunions à ce sujet. o Détecter et proposer les "Best Practices" à la direction du Centre et aux services centraux de l'AGFisc. o Prendre des initiatives pour continuer à se former et partager ces connaissances avec les collègues au sein du réseau de connaissance et du Centre.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale : -sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée : - de l'ISOC, - de la procédure fiscale, - des travaux de taxation, - des précomptes, - du droit fiscal et judiciaire, - des conventions et de la collaboration internationale, - du contentieux administratif et judiciaire, - des différents processus tels que décrits dans le Livre des Processus ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur : - de la réglementation relative au médiateur fédéral, la publicité de l'administration, la motivation des actes administratifs, les principes de bonne administration et la charte de l'utilisateur des services publics ; o avoir une connaissance de base: - de l'environnement software et des fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, entre autre la gestion des bases de données, BIZAX, BELCOTAX-ON-WEB, STIRCO, DOCTRAN, SITRAN et l'application Workflow contentieux.

Atouts o Expérience pour donner des présentations et formations sur des sujets fiscaux et techniques. 9) Conseiller A3 : 6 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Soutien Opérationnel IPP (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Centre P) (code P&O : A3-0917-044) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Termonde (1 emploi) - Hasselt (1 emploi) - Louvain (1 emploi) Emplois unilingues francophones : - Charleroi (1 emploi) - Mons (1 emploi) Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction Apporter une assistance fiscale et technique aux Conseillers (A3) et Conseillers généraux (A4) dirigeants.

Rassembler l'information et la documentation et offrir du support sur le plan de la gestion des connaissances (entre autres, en organisant et participant à des réseaux d'apprentissage sur des sujets fiscaux et techniques).

Donner occasionnellement des formations et sessions d'informations, essentiellement au sein de son propre Centre. Offrir de l'assistance en termes de contenu, dans l'organisation et la préparation des réunions, d'assemblées, de séminaires, de sessions de formations, etc...

Aider à prendre des décisions quant aux actions qui doivent être entreprises dans le traitement des dossiers les plus complexes et à structurer ces actions afin de clôturer ces dossiers de manière rapide, efficace et correcte.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o fournir de l'assistance fiscale et technique à la direction du Centre/aux chefs de Divisions/aux Conseillers dirigeants (A3) en donnant des avis dans des dossiers complexes/en menant des actions dans le traitement des dossiers (sur le plan du contenu) ; o réunir de l'information et de la documentation, prévoir du soutien sur le plan de la gestion des connaissances et mettre l'information à disposition des équipes du Centre de manière rapide et ciblée ; o développer, dans le Centre ainsi qu'à l'extérieur, des réseaux d'apprentissage qui soient en mesure de dispenser de l'information correcte dans des délais relativement courts ; o être le mentor des nouveaux stagiaires et la personne de référence au sein du Centre pour les questions relatives à la matière ; o donner des formations (20%) prévues dans le GOP et organisées par l'Académie ; o organiser et participer au réseau gestion de la connaissance et y mettre des points à l'agenda/faire des présentations pour partager les connaissances/transmettre les résultats du partage de connaissances du et vers le Centre ; o donner de l'input sur le contenu pour les formations organisées par l'Académie aux coordinateurs de la formation ; o collaborer à la mise à jour des processus et participer activement à des réseaux/réunions à ce sujet ; o détecter et proposer les "Best Practices" à la direction du Centre et aux services centraux de l'AGFisc ; o prendre des initiatives pour continuer à se former et partager ces connaissances avec les collègues au sein du réseau de connaissance et du Centre.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - de l'impôt des personnes physiques, - de la procédure fiscale, - des travaux de taxation, - des précomptes, - du droit fiscal et judiciaire, - des conventions et de la collaboration internationale, - du contentieux administratif et judiciaire, - des différents processus tels que décrits dans le Livre des Processus ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur : - de la réglementation relative au médiateur fédéral, la publicité de l'administration, la motivation des actes administratifs, les principes de bonne administration et la charte de l'utilisateur des services publics; o avoir une connaissance de base - de l'environnement software et des fonctionnalités des applications internes du SPF Finances, entre autre la gestion des bases de données, TAXI, ENTITE IPP, BELCOTAX-ON-WEB, STIRCO, TAX-ON-WEB, DOCTRAN, SITRAN et l'application Workflow contentieux.

Atouts o Expérience pour donner des présentations et formations sur des sujets fiscaux et techniques. 10) Conseiller (A3) : 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur T.V.A. (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Administration Grandes Entreprises) (code P&O : A3-0917-045) Rôle de la fonction : Expert Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Bruxelles (2 emplois) 11) Conseiller (A3) : 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur Impôt des sociétés (classification de fonction : DSA306) auprès des services extérieurs de l'Administration générale de la Fiscalité (Administration Grandes Entreprises) (code P&O : A3-0917-046) Rôle de la fonction : Expert Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Bruxelles (2 emplois) 12) Conseiller (A3) : 3 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs (Zaventem) de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (Chef d'équipe entités mobiles) (code P&O : A3-0917-047) ; Rôle de la fonction : Dirigeant Résidences Emplois unilingues néerlandophones : - Zaventem (3 emplois) 13) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs (Antwerpen) de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (Chef d'équipe entités mobiles) (code P&O : A3-0917-048) Rôle de la fonction : Dirigeant Résidence Emploi unilingue néerlandophone : - Anvers (1 emploi) 14) Conseiller (A3) : 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Equipe Suivi de la Déclaration) (code P&O : A3-0917-049) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% Résidences Emploi unilingue néerlandophone : - Louvain (1 emploi) Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction o Déterminer les objectifs et priorités du service et assumer la responsabilité finale de ces objectifs. o Diriger l'équipe sur le plan opérationnel. o Traiter, supporter et suivre les déclarations en matière de douanes et/ou d'accises, que celles-ci soient présentées sous forme électronique ou sur support papier. o La perception des droits, taxes et autres redevabilités dont est chargée l'Administration générale des Douane et Accises, que ces perceptions soit ou non liée au traitement des déclarations D&A. o Gérer les données relatives aux clients externes de l'AGD&A, en tant que celles-ci se rapportent au traitement des déclarations.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du directeur de centre régional (DCR) de l'Administration générale des Douanes et Accises.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o déterminer les objectifs de l'équipe, les communiquer aux collaborateurs pour contribuer au meilleur fonctionnement possible du service, ainsi qu'assumer la responsabilité finale de ces objectifs ; o orienter et suivre les collaborateurs au sein de son équipe ; o déterminer les actions à mettre en oeuvre par les collaborateurs du service en fonction des moyens disponibles et répartir la responsabilité de son exécution entre les membres d'équipe ; o motiver, diriger et évaluer les différents membres d'équipe ; o assurer le suivi qualitatif et quantitatif du travail produit par les collaborateurs ; o établir des contacts formels et informels, internes et externes nécessaires avec les instances, institutions et autorités pour garantir le bon fonctionnement et l'innovation permanente au sein du service ; o assurer le feed-back régulier et ponctuel des activités et des résultats de l'équipe auprès du Conseiller général.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base en matière de : - applications ECS, NCTS, - contrôle interne ; o avoir une connaissance avancée en matière de : - comptabilité de l'état, et plus particulièrement les règles générales relatives aux modalités de paiement, mécanismes des comptes de crédit et des comptes FRCT, réservations sur les comptes de crédit, délais de paiement etc., - législation et dispositions administratives relatives au remboursement ou à la remise des droits et taxes, - législations européennes et nationales en matière de douane et accises, et plus particulièrement celles relatives : o aux déclarations en matière de douane et ou accises (DAU, AC4 notamment) o au transport des marchandises sous douane ou en suspension des accises (principes) o à la dette douanière et à la dette accisienne, - application PaperLess Douane et Accises, tant dans ses aspects de traitement des déclarations que dans les aspects financiers et comptables. 15) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Affaires juridiques et générales (classification de fonction : DJU005) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Contentieux) (code P&O : A3-0917-050) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidence Emploi bilingue - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction o Traiter et rendre un avis sur un dossier traité devant les plus hautes cours de justice, la rédaction d'études et la mise en place de méthodes de poursuite, les décisions rendues dans des dossiers de recouvrement complexes, les décisions et avis rendus sur des décisions susceptibles de faire l'objet d'un recours administratif et les décisions rendues en matière de transactions et de citations. o Avoir la responsabilité de la gestion intégrale de certaines matières, ce qui, outre le traitement de dossiers, implique également le suivi du développement de la législation et des directives administratives, les contacts avec les partenaires ainsi que le développement d'une vision politique. o Représenter l'administration dans divers forums et réunions.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du directeur de centre régional (DCR) de l'Administration générale des Douanes et Accises.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o rédiger des analyses techniques ou juridiques objectives et correctes dans des dossiers qui lui sont soumis ; il/elle décide du meilleur traitement pour le dossier (correctionnel ou fiscal, transaction ou citation, ...) ; o discuter les offres transactionnelles contestées dans des dossiers complexes avec les parties adverses; o analyser les jugements des cours et tribunaux et décider dans le délai légal prévu de l'introduction d'un appel ou d'un pourvoi en cassation ; o veiller au suivi administratif des dossiers qui lui sont confiés et s'assurer particulièrement que ni les délais légaux, ni le délai octroyé par les cours et tribunaux ne soient dépassés sans que les actions nécessaires aient été effectuées ; o suivre des dossiers de recouvrement complexes ; o décider et rendre des avis sur des décisions susceptibles de faire l'objet d'un recours administratif ; o rédiger des études et mettre en place des méthodes de poursuite ; o organiser et gérer des réunions avec des partenaires internes et externes.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base en matière de : - des législations européennes et nationales relatives aux mouvements des produits d'accises, aux produits soumis à accises et aux taxes assimilées aux accises, - du fonctionnement de PLDA et de la banque de données des dettes en particulier ; o avoir une connaissance avancée dans les domaines suivants : - de la législation douanière et de la législation en matière d'accises, - des procédures administratives et pénales en matière de douanes et accises, - du traitement des infractions en matière de douanes et/ou d'accises, - des procédures de recouvrement et de contentieux.

Atouts o Connaissances juridiques. o Connaissance des langues néerlandaises et anglaises. 16) Conseiller (A3) : 2 emplois auxquels est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Service du Directeur de Centre Régional) (code P&O : A3-0917-051) Rôle de la fonction : Dirigeant Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 40% - Compétences techniques : 30% Résidences Emploi unilingue néerlandophone : - Anvers (1 emploi) Emploi bilingue : - Bruxelles (1 emploi) But et contexte de la fonction o Exécuter, conjointement avec le Directeur de Centre Régional, le cycle de gestion au sein de la région d'Anvers ou Bruxelles et détecter les besoins de formation au sein de la région d'Anvers ou Bruxelles ; o Diriger l'équipe « Mesure de performance régionale, coordination et communication » sur le plan opérationnel, afin d'assurer le suivi qualitatif et quantitatif du travail de l'équipe.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du Directeur de Centre Régional (DCR) de l'Administration générale des Douanes et Accises.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o soutenir le Directeur de Centre Régional à la rédaction du Plan Opérationnel Régional (POR) ; o traduire les normes quantitatives reprises respectivement dans les plans de management, le Plan Opérationnel National (PON) et les Plans Opérationnels des Administrations (POA) pour la région d'Anvers ou Bruxelles ; o suivre la réalisation des normes à atteindre (décrites dans le PON, les POA et le POR) et rapporter l'état d'avancement au Directeur de Centre Régional ; o organiser et soutenir les réunions de suivi et d'analyse, prévues dans le cycle de gestion, pour la région d'Anvers ou Bruxelles ; o rédiger un plan de communication pour la région d'Anvers ou Bruxelles et soutenir l'exécution de ce plan de communication comme support au management (DCR et responsables d'administrations) ; o contribuer aux actions de communication qui sont focalisées sur des groupes cibles externes ; o détecter les besoins de formation dans les administrations de la région d'Anvers ou Bruxelles, ainsi que formuler des propositions ; o établir des contacts formels et informels internes et externes afin de disposer de toutes les informations nécessaires pour garantir le bon fonctionnement de son équipe ; o assurer le suivi qualitatif et quantitatif du travail des membres de l'équipe afin d'évaluer la réalisation des objectifs fixés par rapport aux moyens mis à disposition pour les atteindre ; o motiver, évaluer, diriger les membres de l'équipe.

Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle de dirigeant : o établir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates; o définir des objectifs de manière proactive, étayer des plans d'action de manière minutieuse et y impliquer les bonnes ressources, dans les délais disponibles ; o accompagner les collaborateurs dans leur développement et leur fournir un feed-back orienté vers leur fonctionnement (prestations et développement) ; o fournir des conseils à ses interlocuteurs et développer avec eux une relation de confiance basée sur son expertise ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur en matière de : - techniques pour établir et gérer un plan de communication, - cycle de gestion au sein de l'AGD&A, - la structure de l'AGD&A et du fonctionnement et de la répartition des compétences entre les différents niveaux de l'organisation. 17) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller douanes et accises - Coordinateur (classification de fonction : DFI031) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Autorisations) (code P&O : A3-0917-052) Rôle de la fonction : Dirigeant Résidence Emploi unilingue néerlandophone : - Louvain (1 emploi) 18) Conseiller (A3) : 1 emploi auquel est attachée la fonction de Conseiller - Coordinateur risques d'entreprises senior (classification de fonction : DFI134) auprès des services extérieurs de l'Administration générale des Douanes et Accises (Opérations) (code P&O : A3-0917-053) Rôle de la fonction : Expert Pondération Lors de la partie 3 de l'évaluation du fonctionnement général seront évaluées la motivation, la vision du candidat pour la fonction ainsi que les compétences techniques décrites dans ce profil.Cette partie compte pour 70% de l'évaluation du fonctionnement général et est pondérée comme suit : - Vision et motivation : 30% - Compétences techniques : 40% Résidence Emploi unilingue francophone : - Mons (1 emploi) But et contexte de la fonction o Déterminer les profils de risques pour un nombre limité de grandes entreprises et/ou d'entreprises à risque et soutenir le coordinateur des risques d'entreprises de l'équipe CABC/SBC afin de pouvoir exécuter des contrôles ciblés auprès des entreprises concernées.

Le Conseiller travaille sous l'autorité du directeur de centre régional (DCR) de l'Administration générale des Douanes et Accises.

Missions et tâches Le Conseiller a, entre autres, les missions et tâches suivantes : o évaluer des risques potentiels/pertinents des entreprises en rédigeant une image du client et en établissant un profil de risque du client ; o couvrir les risques des entreprises à contrôler en rédigeant un « risk mapping » et en décidant si un audit est nécessaire ; o établir un programme de contrôle externe en fonction des risques à couvrir par l'opérateur ; o déterminer la méthode de travail et les actions pour l'établissement d'un programme de contrôle interne ; o déterminer des cautions lors de demande de franchise par une entreprise AEO ; o à la demande des entreprises AEO, établissement de programme d'assistance ou de mesures d'aide ; o assurer le feed-back régulier et ponctuel des activités et des résultats auprès du chef d'équipe CABC/SBC. Exigences de la fonction Le Conseiller dispose des compétences génériques et techniques, telles que décrites ci-dessous : - sur le plan des compétences génériques clés : o accompagner des clients internes et externes de manière transparente, intègre et objective, leur fournir un service personnalisé et entretenir des contacts constructifs ; o s'impliquer et démontrer de la volonté et de l'ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ; o créer et améliorer l'esprit d'équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ; o planifier et gérer de manière active son propre développement en fonction de ses possibilités, intérêts et ambition, en remettant en question de façon critique son propre fonctionnement et en s'enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances ; o agir de manière intègre, conformément aux attentes de l'organisation, respecter la confidentialité et les engagements et éviter toute forme de partialité ; - sur le plan des aptitudes spécifiques au rôle d'expert : o analyser, intégrer l'information, penser de manière innovante en apportant des idées novatrices et créatives ; o prendre des décisions à partir d'informations (in)complètes et initier des actions ciblées afin de mettre en oeuvre les décisions ; o accompagner les autres, leur servir de modèle et les soutenir dans leur fonctionnement quotidien ; o avoir de l'impact, négocier pour arriver à une situation "gagnant-gagnant" et convaincre un public ; o disposer d'une bonne capacité de communication, tant écrite qu'orale ; - sur le plan des compétences techniques : o avoir une connaissance de base dans les domaines suivants : - plan de Management de l'Administration générale des Douanes et Accises, - gestion des risques AEO et Grands Opérateurs, - connaissance des techniques comptables et d'audit afin d'interpréter les informations collectées, - la gestion des données et de l'information au sein du SPF Finances ; o avoir une connaissance en tant qu'utilisateur dans les domaines suivants : - réglementations en matière de Douane et Accises, - réglementation en matière de T.V.A., - gestion des risques.

Atouts o Connaissance du Néerlandais et de l'Anglais. o Connaissance des applications bureautiques (Word, Excel, PowerPoint, Access, ...).


debut


Publié le : 2017-09-

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^