Erratum du 08 décembre 2009
publié le 10 mars 2010
66 jours pour sauver la justice / 66 dagen om justitie te redden

Arrêté ministériel relatif aux aides régionales aux producteurs laitiers pour faire face à la baisse exceptionnelle des prix du lait. - Errata

source
service public de wallonie
numac
2010201188
pub.
10/03/2010
prom.
08/12/2009
moniteur
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&c(...)
Document Qrcode

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE


8 DECEMBRE 2009. - Arrêté ministériel relatif aux aides régionales aux producteurs laitiers pour faire face à la baisse exceptionnelle des prix du lait. - Errata


L'article 1er, 2°, de l'arrêté ministériel susmentionné, publié au Moniteur belge du 22 décembre 2009, à la page 80357, doit se lire comme suit : "2° "administration" : le Directeur général de la Direction générale de l'Agriculture, de la Ruralité, de la Nature et de l'Environnement du Service public de Wallonie, ou son délégué." L'article 3, 2°, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "2° l'octroi d'une garantie publique portant sur maximum 70 % du capital éligible, d'une durée égale à la durée du crédit sans que cette durée de garantie ne puisse dépasser sept ans;".

L'article 4, § 1er, 2°, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "2° être détenteur d'un quota laitier conformément à l'arrêté du Gouvernement wallon du 9 septembre 2004 relatif à l'application du prélèvement dans le secteur du lait et des produits laitiers, et ne pas dépasser ce quota laitier annuel, leasings inclus;".

L'article 4, § 1er, 3°, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "3° rencontrer à court terme des difficultés de trésorerie consécutives à la baisse exceptionnelle du prix du lait ou accuser des retards de paiement de fournisseurs, prestataires ou autres débiteurs à court terme;".

L'article 4, § 1er, 5°, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "5° s'engager à affecter prioritairement le crédit contracté au remboursement des dettes aux fournisseurs, prestataires ou autres débiteurs à court terme;".

L'article 4, § 2, alinéa 3, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "Si le bénéficiaire est un groupement de producteurs laitiers, seul le groupement est habilité à introduire une demande unique d'aide." L'article 5, § 1er, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "§ 1er. Le montant éligible du prêt ne peut dépasser le quota laitier annuel multiplié par un montant forfaitaire à 0.10 euros, sans pouvoir excéder 50.000 euros. L'aide n'est octroyée que si ce quota annuel est supérieur ou égal 50 000 litres.

Le quota laitier à prendre en considération est le quota annuel correspondant à la période laitière au cours de laquelle la demande est introduite et comprenant le quota de livraison à la laiterie et le quota de ventes directes, à l'exclusion du leasing." L'article 5, § 2, 3°, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "3° prévoir qu'en cas de remboursement anticipé du crédit, aucune indemnité de réemploi ou frais de sortie ne pourra être réclamé au crédité si celui-ci intervient à partir de sa deuxième échéance annuelle;".

L'article 8, § 2, du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "§ 2. En cas de dossier incomplet, l'administration envoie à l'organisme de crédit un courrier précisant les renseignements et pièces complémentaires dont elle souhaite prendre connaissance.

Celui-ci dispose de vingt jours ouvrables à compter de la date d'envoi de ce courrier pour compléter son dossier. Si, au terme de ce délai, le dossier reste incomplet, la demande est rejetée." L'article 9 du même arrêté ministériel doit se lire comme suit : "§ 1er. Sur proposition de l'administration, le Ministre statue sur la demande.

L'Administration notifie cette décision à l'organisme de crédit. § 2. Le demandeur ne peut introduire qu'une seule demande d'aide en vertu du présent arrêté."

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^