Recrutement
publié le 19 février 1998
Informatiser la Justice. Oui, mais comment ?

Recrutement de contrôleurs adjoints, masculins et féminins, d'expression néerlandaise La Cour des comptes organise, en collaboration avec le Secrétariat permanent de Recrutement, un concours en vue du recrutement de contrôleurs adjoi(...) Descript

source
cour des comptes
numac
1998003062
pub.
19/02/1998
prom.
--
moniteur
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&c(...)
Document Qrcode

COUR DES COMPTES


Recrutement de contrôleurs adjoints, masculins et féminins, d'expression néerlandaise (niveau 2+) La Cour des comptes organise, en collaboration avec le Secrétariat permanent de Recrutement, un concours en vue du recrutement de contrôleurs adjoints d'expression néerlandaise et de la constitution d'une réserve de recrutement, valable pendant trois ans.

Description de la fonction : La Cour des comptes joue un rôle essentiel dans l'organisation de l'Etat fédéral belge au sens large. Comme organe de contrôle externe, elle a pour mission d'informer le pouvoir législatif sur la gestion des finances publiques et de permettre aux parlements d'apprécier cette gestion. La Cour des comptes exerce une compétence de contrôle sur l'autorité fédérale, les communautés, les régions, les organismes publics qui relèvent de ces instances et les provinces.

La Cour des comptes effectue, en premier lieu, des contrôles de conformité, comprenant le contrôle de la réalité, de la légalité et de la régularité des recettes et des dépenses publiques. Les contrôles financiers des comptes des autorités centrales, des organismes publics et des provinces constituent une deuxième mission importante. Ils concernent le contrôle de l'exactitude, de la sincérité et de l'intégralité des états financiers. Enfin, la Cour des comptes est compétente pour procéder à des analyses de gestion, à la lumière des critères d'efficacité, d'efficience et d'économie.

Ces contrôles ont trait aux secteurs les plus divers : budget et finances, sécurité sociale, économie, agriculture, communications et infrastructure, environnement, enseignement, aide sociale, culture, fonction publique, etc.

Afin d'accomplir sa mission, la Cour des comptes dispose d'un auditorat (niveau 1) et d'un cadre de contrôleurs (niveau 2+). Ces membres du personnel effectuent les contrôles souvent sur place au ministère, dans le département ou dans l'organisme public. Ensuite, ils en font rapport aux membres de la Cour des comptes et formulent des propositions concrètes. Les contrôleurs assistent les auditeurs dans leurs vérifications. Ils peuvent également être chargés d'effectuer d'une manière autonome certains contrôles de conformité.

Traitement et carrière : Le traitement mensuel brut indexé de contrôleur adjoint s'élève, au 1er mars 1998, au montant minimum de F 72 204. Des augmentations de traitement annuelles et biennales sont prévues.

Les contrôleurs adjoints sont promus au grade de contrôleur après 6 ans et, après deux périodes successives de 6 ans, respectivement à ceux de premier contrôleur et de contrôleur en chef, à condition d'avoir obtenu l'évaluation requise. Le traitement mensuel brut maximal d'un contrôleur en chef s'élève actuellement à F 159 884 (montant indexé).

En outre, des indemnités et allocations sont prévues, comme l'intervention dans les frais de parcours entre le domicile et le lieu de travail.

Conditions d'admission : Pour être admis au concours de recrutement, les candidats doivent, au 31 mars 1998, remplir les conditions suivantes : - être porteur d'un des diplômes ou certificats donnant accès au niveau 2+ énumérés dans le règlement du concours (graduat, candidature, etc.); - ne pas avoir atteint l'âge de 50 ans, être Belge, être d'une conduite irréprochable répondant aux exigences de la fonction, jouir des droits civils et politiques et avoir satisfait aux lois sur la milice.

Pour toute information supplémentaire au sujet de la condition de diplôme, on peut s'adresser au service du personnel, tél. (02) 551 85 13.

Procédure de sélection : Le concours se compose de 3 épreuves : - Epreuve de sélection : La capacité d'analyse et de raisonnement des candidats sera évaluée au moyen de tests informatisés. Les 100 candidats les mieux classés seront admis à l'épreuve suivante. - Epreuve écrite : Des questions ouvertes portant sur le droit et la comptabilité permettront d'évaluer la connaissance et la compréhension que les candidats ont de ces matières ainsi que leur aptitude à la communication écrite. Une description des matières du concours est disponible (voir ci-après). - Entrevue avec deux membres de la Cour des comptes et un expert en sélection du Secrétariat permanent de Recrutement en vue d'évaluer les aptitudes du candidat à exercer la fonction, sa personnalité et sa motivation, son intérêt et ses affinités à l'égard du domaine de travail et son aptitude à la communication verbale. Le formulaire de candidature envoyé lors de l'inscription et les résultats du test de personnalité, qui sera effectué selon une méthode informatisée, peu avant l'entrevue, serviront d'informations pour le jury d'examen lors de celle-ci.

Renseignements et inscription : L'inscription au concours s'effectue uniquement au moyen d'un formulaire de candidature.

Ce formulaire ainsi que le règlement du concours et la description des matières du concours peuvent être demandés gratuitement à la Cour des comptes, soit par téléphone, au (02) 551 83 25, soit par lettre envoyée à l'adresse suivante : Cour des comptes, Service du personnel, rue de la Régence 2, 1000 Bruxelles, ou encore par fax, au (02) 551 84 82 ou par courrier électronique : Examcontr@ccrek.be.

Aucun droit d'inscription ne sera réclamé pour ce concours.

Le formulaire de candidature devra parvenir au plus tard le 31 mars 1998 à la Cour des comptes.

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^