Vacance D'emploi
publié le 13 avril 2000
OpenJustice.be: Open Data & Open Source

Recrutement d'inspecteurs de laboratoire Appel aux candidats I. Le Ministère de la Justice constitue en 2000 des réserves de recrutement d'inspecteurs de laboratoire néerlandophones, francophones et germanophones. Pour l'exercice de ces fonct - 18 de

source
ministere de la justice
numac
2000009350
pub.
13/04/2000
prom.
--
moniteur
https://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&(...)
Document Qrcode

MINISTERE DE LA JUSTICE


Recrutement d'inspecteurs de laboratoire Appel aux candidats I. Le Ministère de la Justice constitue en 2000 des réserves de recrutement d'inspecteurs de laboratoire néerlandophones, francophones et germanophones. Pour l'exercice de ces fonctions, une spécialisation est exigée. Sont vacants actuellement : - 18 des 44 emplois d'inspecteur de laboratoire (15 N + 3 F).

Pour l'instant, aucun des 2 emplois d'inspecteur de laboratoire à Eupen, pour lesquels l'usage de l'allemand est exigé, n'est vacant.

II. Les candidats sont tenus d'adresser leur demande de participation par lettre recommandée à la poste au Ministère de la Justice, Service du Personnel police judiciaire, boulevard de Waterloo 115, 1000 Bruxelles, pour le 12 mai 2000 au plus tard, accompagnée des pièces suivantes : 1° un extrait d'acte de naissance;2° un certificat de nationalité;3° un certificat de bonnes conduite, vie et moeurs établi depuis moins de six mois. Dans leur demande de participation, les candidats doivent mentionner leur numéro de registre national.

Les lauréats des tests psychotechniques (première partie) pour le recrutement d'opérateurs de laboratoire en 1994 (EN93072A), d'agents judiciaires subis en 1994 (EN94907A), en 1997 (ENV97801) et en 1999 (ENG 99808) sont exemptés de la participation aux tests psychotechniques. Dans leur demande de participation, ils sont priés de solliciter cette exemption, accompagnée de la preuve de leur réussite.

III. A. Pour être admis aux emplois d'inspecteur de laboratoire, les candidats doivent satisfaire aux conditions générales suivantes : 1° être Belge;2° jouir des droits civils et politiques;3° être de conduite irréprochable. Après avoir pris l'avis du Conseil de concertation de la police judiciaire, le ministre de la Justice se prononce pour chaque candidat, sur cette condition; 4° satisfaire aux lois sur la milice;5° être titulaire d'un permis de conduire valable pour la conduite des véhicules de la catégorie « B »;6° être titulaire d'un certificat de sélection médicale;7° être âgé de 21 ans au moins;8° être porteur au moins d'un diplôme de l'enseignement supérieur de type court avec comme spécialisation une science appliquée, exacte ou naturelle ou la photographie, délivré par un établissement créé, subventionné ou reconnu par l'Etat ou par l'une des Communautés ou par un jury d'examen constitué par l'Etat ou par l'une des Communautés, ou d'un diplôme de candidature délivré par un établissement d'enseignement de niveau universitaire;9° avoir réussi les tests psychotechniques;10° avoir subi avec succès un concours de recrutement;11° avoir satisfait aux conditions médicales d'admission;12° avoir réussi les épreuves provisoires d'aptitude physique. III. B. Les candidats doivent satisfaire aux conditions mentionnées au point A, 1° et 2° au plus tard le 12 mai 2000.

Les candidats doivent, au plus tard le 1er juillet 2000 satisfaire aux conditions mentionnées au point A, 4°, 5°, 6°, 7° et 8°.

IV. Epreuves de sélection : Les candidats admis à participer aux épreuves de sélection en sont avisés au moins sept jours à l'avance. Les tests psychotechniques seront probablement passés en juin 2000.

A. Tests psychotechniques.

Les tests psychotechniques consistent en une épreuve standardisée, cotée sur 20 points, qui est organisée par le Bureau de l'Administration fédérale (SELOR).

Des aptitudes, requises pour la fonction, sont évaluées au moyen d'une batterie de tests.

Pour réussir, le candidat doit obtenir, sous peine d'exclusion, un minimum de 12 points sur 20.

Un conseiller en sélection du SELOR apprécie les tests.

Le résultat est communiqué au candidat par le SELOR. B. Concours de recrutement Le concours de recrutement, coté sur 20 points, est organisé par le SELOR et consiste en un examen d'aptitude psychologique au cours duquel la capacité de rapporter des candidats est en outre examinée.

Il consiste en un interview permettant d'évaluer les traits de personnalité requis pour la fonction, l'aptitude à la communication orale, la motivation professionnelle et la culture générale du candidat et d'examiner la capacité de rapporter.

Pour la vérification de la capacité de rapporter une préparation écrite est prévue avant l'interview.

Peuvent participer, ceux qui sont lauréats des tests psychotechniques.

Pour réussir le concours de recrutement, le candidat doit obtenir un minimum de 12 points sur 20.

Le résultat est communiqué au candidat par le SELOR. C. Conditions médicales d'admission Les conditions médicales d'admission sont les suivantes : 1° taille minimum : - pour les hommes : 1,63 m; - pour les femmes : 1,60 m; 2° robustesse générale forte (forte dynamométrie, indices de robustesse très satisfaisants);3° réflectivité tendineuse et pupillaire normale;4° absence de déformations, cicatrices ou malformations ayant un retentissement sur la robustesse, la motricité ou sur les fonctions organiques du sujet;5° intégrité anatomique et fonctionnelle complète des membres inférieurs, des appareils digestif et respiratoire, du système circulatoire cardio-artériel et veineux;6° intégrité complète du système nerveux;7° absence de blépharo-conjonctivite, de strabisme ou d'aphakie;8° une acuité visuelle, sans verres correcteurs égale à 7/10 au moins pour un oeil et 3/10 au moins pour l'autre.Le port d'une correction est autorisé mais dans ces conditions l'acuité visuelle, mesurée aux deux yeux simultanément, doit atteindre 10/10; 9° un sens chromatique satisfaisant.Les candidats qui commettent des fautes lors de la lecture des tables d'Ishihara seront examinés au moyen du test dichotomique de Farnsworth. En cas d'échec à cette épreuve, les candidats seront toutefois censés présenter un sens chromatique satisfaisant s'ils réussissent un test pratique à l'aide de la lanterne de Beyne ou d'un appareil similaire; 10° une acuité auditive satisfaisante.L'acuité auditive est satisfaisante si les candidats ne présentent pas, pour chaque oreille prise séparément, une perte d'audition de plus de 30 décibels pour chacune des fréquences de 500, 1000 et 2000 cycles par seconde et 50 décibels pour la fréquence de 3000 cycles par seconde.

Si les candidats ne répondent pas à ces exigences, ils seront toutefois censés présenter une acuité auditive suffisante, s'ils réussissent, pour chaque oreille prise séparément, une épreuve d'audiométrie vocale consistant en la répétition, sans distorsion, de 30 mots successifs, phonétiquement équilibrés émis à 70 décibels Iso dans un fond sonore de bruit blanc de 70 décibels; 11° aucune anomalie de l'appareil auditif capable de gêner le port prolongé d'écouteurs radiophoniques mono- ou biauriculaires;12° réactions psychomotrices normales;13° être titulaire d'un certificat de sélection médicale valable;14° être reconnu apte à subir les épreuves d'aptitude physique. D. Epreuves d'aptitude physique Les épreuves d'aptitude physique sont les suivantes : 1° une épreuve d'équilibre;2° une épreuve de force des muscles des bras par des flexions des bras avec un haltère;3° une épreuve de force de muscles abdominaux par des flexions du tronc;4° une épreuve de force des muscles des bras par des flexions des bras en chute faciale;5° une épreuve de détente des muscles des jambes par un saut en longueur sans élan;6° une épreuve de vitesse et de coordination du type "shuttle run"; 7° une épreuve d'endurance consistant en une course de 2.400 m.

A satisfait aux épreuves provisoires d'aptitude physique le candidat qui obtient au moins 8 points sur 20 dans au moins 6 des 7 épreuves précitées.

V. Classement : Tous les lauréats des tests psychotechniques et du concours de recrutement sont classés dans une réserve de recrutement d'inspecteurs de laboratoire selon les points obtenus au concours de recrutement. A égalité de points ils sont classés selon l'âge.

Les lauréats conservent le bénéfice de leur réussite pendant quatre ans à compter de la date du procès-verbal du concours de recrutement.

VI. Admission au stage : Les nominations au stage sont conférées dans l'ordre du classement (voir sous V).

Ceux qui participeraient indûment aux examens ne pourraient en aucun cas être déclarés admissibles.

VI. Traitement : L'inspecteur de laboratoire bénéficie au moment de son entrée en service d'un traitement annuel brut d'au moins 871 768 F (échelle barémique 2A 871 768 - 1 314 232 au 1er avril 2000).

Le traitement de début de carrière varie selon les prestations antérieures.

Des augmentations annales et biennales sont accordées dans l'échelle barémique.

S'ajoutent divers avantages comme : - une allocation pour travail de nuit; - paiement double pour prestations de weekend; - indemnités pour débours.

Après un stage de deux ans et un rapport final d'évaluation favorable, le stagiaire est nommé à titre définitif.

VII. Les textes officiels relatifs au recrutement sont : - Arrêté royal du 19 décembre 1997Documents pertinents retrouvés type arrêté royal prom. 19/12/1997 pub. 31/12/1997 numac 1997010076 source ministere de la justice Arrêté royal portant le statut administratif et pécuniaire des membres du personnel de la police judiciaire près les parquets fermer portant le statut administratif et pécuniaire des membres du personnel de la police judiciaire près les parquets (Moniteur belge du 31 décembre 1997, deuxième édition), modifié par l' arrêté royal du 23 décembre 1998Documents pertinents retrouvés type arrêté royal prom. 23/12/1998 pub. 14/01/1999 numac 1998010100 source ministere de la justice Arrêté royal relatif au recrutement et au stage des officiers et agents judiciaires près les parquets fermer (Moniteur belge du 9 janvier 1999); - Arrêté royal du 23 décembre 1998Documents pertinents retrouvés type arrêté royal prom. 23/12/1998 pub. 14/01/1999 numac 1998010100 source ministere de la justice Arrêté royal relatif au recrutement et au stage des officiers et agents judiciaires près les parquets fermer relatif au recrutement et au stage des officiers et agents judiciaires près les parquets (Moniteur belge du 14 janvier 1999); - Arrêté ministériel du 23 décembre 1998Documents pertinents retrouvés type arrêté ministériel prom. 23/12/1998 pub. 14/01/1999 numac 1998010101 source ministere de la justice Arrêté ministériel relatif au recrutement des officiers et agents judiciaires près les parquets fermer relatif au recrutement des officiers et agents judiciaires près les parquets (Moniteur belge du 14 janvier 1999); - Arrêté ministériel du 15 juin 1993 déterminant les conditions d'aptitude physique requises pour les fonctions d'officier judiciaire ou d'agent judiciaire, de chef ou d'agent-opérateur de laboratoire de police technique et scientifique, et de chef ou d'électrotechnicien du service des télécommunications de la police judiciaire près les parquets (Moniteur belge du 22 juin 1993) modifié par l'arrêté ministériel du 5 avril 1995 (Moniteur belge du 25 avril 1995); - Arrêté royal du 23 mars 1998Documents pertinents retrouvés type arrêté royal prom. 23/03/1998 pub. 30/04/1998 numac 1998014078 source ministere des communications et de l'infrastructure Arrêté royal relatif au permis de conduire fermer relatif au permis de conduire (Moniteur belge du 30 avril 1998, première édition).

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^