Vacance D'emploi
publié le 24 janvier 2011
Informatiser la Justice. Oui, mais comment ?

Archives générales du Royaume et Archives de l'Etat dans les Provinces . - Vacance d'un emploi (m/f) d'agent scientifique de la classe SW1 (assistant stagiaire) ou SW2 (premier assistant en période d'essai) aux Archives de l'Etat à Gand. - Vac(...)

source
service public federal de programmation politique scientifique
numac
2011021006
pub.
24/01/2011
prom.
--
moniteur
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&c(...)
Document Qrcode

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION POLITIQUE SCIENTIFIQUE


Archives générales du Royaume et Archives de l'Etat dans les Provinces (AGR). - Vacance d'un emploi (m/f) d'agent scientifique de la classe SW1 (assistant stagiaire) ou SW2 (premier assistant en période d'essai) aux Archives de l'Etat à Gand. - Vacance numéro HRM S1172 1. POSITIONNEMENT DE LA FONCTION AU DE L'ETABLISSEMENT. - Il s'agit d'un emploi d'agent scientifique statutaire à prestations complètes. - Titre et classe de la carrière scientifique : assistant stagiaire (classe SW1) ou premier assistant en période d'essai (SW2). - Groupe d'activités de la carrière scientifique dont l'emploi fait partie : groupe d'activités I "recherche scientifique et développement expérimental". - L'emploi est attaché aux Archives de l'Etat (AE) à Gand, Geraard de Duivelstraat 1, 9000 Gent (un des dépôts des Archives de l'Etat dans les Provinces flamandes). 2. REGIME LINGUISTIQUE. Cet emploi est accessible aux candidat(e)s d'expression néerlandaise (la connaissance de la langue néerlandaise est constatée conformément aux règles fixées à cet effet par les lois sur l'emploi des langues en matière administrative; cette connaissance est prouvée s'il résulte du/ des diplôme(s) universitaire(s) requis pour cette fonction que le/la candidat(e) a suivi l'enseignement dans la langue susmentionnée). 3. CONTEXTE DE LA FONCTION. Les Archives générales du Royaume et Archives de l'Etat dans les Provinces, en bref Archives de l'Etat sont un établissement scientifique fédéral qui fait partie du Service public fédéral de Programmation (SPP) Politique scientifique. L'institution comprend les Archives générales du Royaume à Bruxelles et 17 dépôts des Archives de l'Etat dispersés dans la totalité du pays.

Les AE veillent à la bonne conservation des documents d'archives produits et gérés par les pouvoirs publics. Les AE donnent à ce sujet des directives et des recommandations, effectuent des visites de contrôle, organisent des cours pour les fonctionnaires et interviennent en tant que conseiller pour la construction et l'aménagement des locaux de conservation d'archives et pour l'organisation de la gestion d'archives au sein d'une administration publique.

Les AE acquièrent et conservent (après tri) les archives d'au moins 30 ans des cours et tribunaux, des administrations publiques, des notaires, ainsi que du secteur privé et des particuliers (entreprises, hommes politiques, associations et sociétés, familles influentes, etc. qui ont joué un rôle important dans la vie sociale). Elles veillent à ce que les archives publiques soient transférées selon les normes archivistiques.

Mettre ces documents d'archives à la disposition du public, en respectant l'intimité de certaines données, est une des missions primordiales de l'institution. Dans les 18 salles de lecture, les AE mettent une infrastructure à la disposition d'un public varié. Le service au public directement via l'internet (la salle de lecture numérique) est une des priorités de l'institution.

Une des tâches principales du personnel scientifique consiste à rendre accessible l'immense quantité d'archives à peine ouvertes à la recherche qui se trouvent dans l'institution via la réalisation d'instruments de recherche scientifique (jalons de recherche, aperçus d'archives et guides, inventaires, études institutionnelles) qui doivent permettre au chercheur de découvrir endéans un temps raisonnable et de manière assez précise l'information souhaitée.

Les AE sont un centre de connaissance de l'information historique et archivistique. Le personnel scientifique des AE effectue une recherche scientifique permanente au niveau de l'archivistique, de la conservation et de l'histoire institutionnelle des établissements producteurs d'archives, ceci dans le cadre de l'accomplissement responsable des tâches mentionnées ci-dessus en matière d'acquisition, de conservation, d'ouverture à la recherche et de communicabilité.

Enfin, les AE coordonnent la politique archivistique au niveau national et visent à une collaboration efficace sur le plan international. 4. CONTENU DE LA FONCTION. 4.1. Objectifs de la fonction au regard des missions de l'établissement.

Contribuer à la gestion scientifique des fonds d'archives conservés aux AE à Gand et à leur mise à la disposition du publique de façon scientifiquement fondée.

Participer de façon limitée aux missions de surveillance d'archives dont les AE à Gand sont chargés. 4.2. Domaines de résultats. 4.2.1. Principales finalités : activités de recherche scientifique (70 % de l'emploi du temps). 1°. Comme chercheur en archivistique, réaliser de manière autonome, et le cas échéant en proposant des innovations et des nouveaux concepts, des publications de recherches scientifiques en intégrant les techniques et la réglementation en vigueur au sein de l'institution.

Objectifs à atteindre (tâches possibles) : 1° la réalisation d'inventaires et tableaux de tri d'archives : • inventaire des archives du fonds "baronie en land van Nevele" (environ 120 m, du Moyen-Age à 1795); • réaliser des rapports d'inspection individuels et rédiger un rapport d'ensemble d'inspection des services extérieurs du SPF Finances des Provinces de Flandre orientale et de Flandre occidentale; • rédiger un plan d'acquisition des archives des services extérieurs du SPF Finances des Provinces de Flandre orientale et Flandre occidentale; 2°. participer à des rencontres scientifiques permettant à l'établissement de développer ses sources de recherches, diffuser ses connaissances et bonnes méthodes, collecter toute information scientifique utile au développement de la recherche scientifique en archivistique. 4.2.2. Finalités complémentaires : activités de service public scientifique (10 % de l'emploi du temps) : 1°. comme archiviste, réaliser de manière autonome, en proposant le cas échéant des innovations et des nouveaux concepts, des publications de service public scientifique destinées à différents publics de l'institution; 2°. participer à des rencontres scientifiques permettant à l'établissement et à l'archiviste de développer ses réseaux de services scientifiques au public, de partager ses connaissances et bonnes méthodes, de collecter toute information scientifique utile au développement du service au public en archivistique. 4.2.3. Activités spécifiques en matière de service scientifique au public (20 % de l'emploi du temps) : • contrôle et correction éventuelle de la rédaction - 1° des inventaires numérisés, après rétroconversion; - 2° de la description générale des archives (dans le cadre d'une mise à disposition sur le site Internet); • répondre aux questions plus complexes posées par les utilisateurs de la salle de lecture ainsi qu'aux questions écrites ou téléphoniques relatives à la recherche scientifique. 4.2.4. Exigences complémentaires. - Vous intégrer dans l'établissement et en particulier dans le service où vous travaillerez. - Contribuer à la réalisation des missions de l'établissement et développer une connaissance ou expertise fonctionnelle au profit de l'établissement. 5. PROFIL DE COMPETENCES. 5.1. Diplômes et formations requis.

Licencié/master en histoire (moderne), éventuellement aussi un diplôme de docteur en histoire; un diplôme complémentaire de master en archivistique est un plus. Il sera considéré comme un atout si ces diplômes ont été décernés avec le grade de distinction ou un grade supérieur. 5.2. Compétences techniques (connaissances, spécialisations, expériences, Y). - Une connaissance avancée du domaine suivant est requise : • la science auxiliaire de paléographie; • les sciences auxiliaires : la diplomatique, la sigillographie et la chronologie. - Une connaissance de base des domaines suivants est requise : • recherche contextuelle et institutionnelle relative à l'histoire institutionnelle; • législation archivistique; • techniques de l'ouverture à la recherche; • sélection et évaluation des archives; • gestion des collections : gestion matérielle, préservation; • gestion des collections : restauration; • gestion des collections : numérisation; • gestion des collections : gestion des archives numérisées, connaissances informatiques en matière de gestion d'archives et documents; • valorisation, marketing et promotion • aptitudes relatives à la bureautique : traitement de textes; • aptitudes relatives à la bureautique : tableur; • aptitudes relatives à la bureautique : bases de données; • aptitudes orales et écrites. • autres : connaissances du latin, du néerlandais médiéval et de l'ancien français. 5.3. Compétences génériques (compétences comportementales, aptitudes,...). 1°. Gestion de l'information : conceptualiser. 2°. Gestion des tâches : résoudre des problèmes. 3°. Relations interpersonnelles : • travailler en équipe; • orientation service; • coopérer (compétence clé) • être serviable (compétence clé). 4°. Fonctionnement personnel : • être accommodant; • s'adapter; • faire preuve de fiabilité; • s'engager; • gérer le stress; • atteindre des objectifs; • agir avec loyauté (compétence clé); • orientation résultats (compétence clé); • se développer (compétence clé). 5.4. Expérience.

Une expérience en archivistique est un plus. 5.5. Le candidat/la candidate doit faire preuve d'être intéressé(e) et disposé(e) à continuer des recherches scientifiques et à réaliser, si possible, une thèse de doctorat. 5.6. Exigences à remplir pour un recrutement dans la classe SW2. • Disposer d'une expérience scientifique d'au moins 4 ans valorisable au titre d'ancienneté scientifique au sens du statut (art. 7, § 2 - 3, de l' arrêté royal du 25 février 2008Documents pertinents retrouvés type arrêté royal prom. 25/02/2008 pub. 07/04/2008 numac 2008021029 source service public federal de programmation politique scientifique Arrêté royal fixant le statut du personnel scientifique des établissements scientifiques fédéraux type arrêté royal prom. 25/02/2008 pub. 07/04/2008 numac 2008021028 source service public federal de programmation politique scientifique Arrêté royal fixant le statut pécuniaire du personnel scientifique des établissements scientifiques fédéraux type arrêté royal prom. 25/02/2008 pub. 13/08/2012 numac 2012021106 source service public federal de programmation politique scientifique Arrêté royal fixant le statut pécuniaire du personnel scientifique des établissements scientifiques fédéraux. - Corrigendum fermer fixant le statut du personnel scientifique des établissements scientifiques fédéraux). • Etre porteur d'un diplôme de docteur obtenu à la suite de la défense publique d'une dissertation en rapport avec la fonction à exercer. 6. CONDITIONS DE TRAVAIL. 6.1. Recrutement dans la classe SW1.

Le candidat/la candidate choisi(e) sera engagé(e) comme assistant(e) stagiaire avec l'échelle de traitement correspondante, donc l'échelle SW11 ou SW10 (cette dernière, si l'intéressé(e), ne compte pas une ancienneté scientifique reconnue d'au moins 2 ans).

Rémunération minimum (montants bruts, à l'index actuel, allocations réglementaires non comprises) : • dans l'échelle SW10 (pour une ancienneté de 0 ans) : 33.163,52 euro brut par an (2.763,62 euro par mois); • dans l'échelle SW11 (pour une ancienneté de 2 ans) : 40.963,31 euro brut par an (3.413,60 euro par mois).

La période de stage a une durée normale de 2 ans. 6.2. Recrutement dans la classe SW2.

Le candidat/la candidate choisi(e) sera engagé(e) comme agent scientifique en période d'essai avec le titre de premier assistant avec l'échelle de traitement SW21 y attachée.

Rémunération minimum (montants bruts, à l'index actuel et compte tenu d'une ancienneté de 4 ans, allocations réglementaires non comprises) : 52.018,82 euro brut par an (4.334,90 euro par mois).

La période d'essai a une durée normale d'un an. 7. CONDITIONS DE PARTICIPATION ET D'ADMISSIBILITE. 7.1. Le candidat/la candidate choisi(e) doit remplir, à la date de l'entrée en service, les conditions suivantes : - être Belge ou citoyen d'un Etat faisant partie de l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse; - jouir des droits civils et politiques; - avoir satisfait aux lois sur la milice; - être d'une conduite répondant aux exigences de la fonction sollicitée. 7.2. Au plus tard le dernier jour du délai fixé pour l'introduction des candidatures, les conditions suivantes doivent être remplies : - posséder les compétences techniques requises (voir le point 5.2 ci-dessus) et en faire preuve; - posséder les compétences génériques requises (voir le point 5.3 ci-dessus) et en faire preuve; - posséder le diplôme requis (voir le point 5.1 ci-dessus).

Pour qu'un recrutement dans la classe SW2 puisse être envisagé, les exigences visées sous le point 5.6 ci-dessus doivent aussi être remplies à la même date. 7.3. Dans les deux cas ci-après, la participation à la procédure de sélection n'est possible que sous les réserves suivantes. 7.3.1. Le diplôme requis a été obtenu dans un pays autre que la Belgique.

Dans ce cas, le président du jury des AGR examinera préalablement si le diplôme présenté par le/la candidat(e) est admissible en application des dispositions des Directives 89/48/CEE ou 92/51/CEE du Conseil des Communautés européennes.

C'est pourquoi le candidat/la candidate concerné(e) doit ajouter à sa candidature, en plus d'une copie du diplôme présenté, les renseignements et les pièces en rapport suivants en vue de l'examen précité : - une traduction (en langue néerlandaise) du diplôme si celui-ci n'a pas été établi en français, néerlandais, allemand ou en anglais; - une attestation par laquelle l'institution d'enseignement, qui a décerné le diplôme, fournit les renseignements suivants (pour autant que ces renseignements ne figurent pas dans le diplôme en question) : • le nombre d'années d'études à accomplir normalement en vue de l'obtention du diplôme; • la rédaction d'un mémoire, était-elle requise pour l'obtention du diplôme ? • les connaissances et qualifications acquises, sur base desquelles ledit diplôme a été décerné; - une traduction (en langue néerlandaise) de cette attestation si celle-ci n'a pas été établie en français, néerlandais, allemand ou en anglais. 7.3.2. Le diplôme requis a été obtenu dans une autre langue que le néerlandais. • En application des lois sur l'emploi des langues en matière administrative, la connaissance de la langue néerlandaise requise pour être nommé à l'emploi vacant est constatée sur la base de la langue véhiculaire des études faites pour l'obtention du diplôme requis. • Dès lors, si le diplôme de docteur obtenu après la défense publique d'une dissertation est requis (ou si le/la candidat(e) présente un tel diplôme pour remplir les conditions de diplôme), la connaissance linguistique visée sous le bulletpoint précédent est constatée sur la base de la langue véhiculaire des études faites pour l'obtention du diplôme de fin d'études universitaires qui a donné accès au doctorat. • Pour cette raison, le candidat/la candidate ayant fait ces études dans une autre langue que le néerlandais ne pourra être nommé(e) s'il/ elle ne possède pas le certificat de connaissances linguistiques délivré par le SELOR (Bureau de Sélection de l'Administration fédérale - l'ancien Secrétariat permanent de Recrutement - Boulevard Bisschoffsheim 15, 1000 Bruxelles; tél. : +32 - (0)2 788 66 31; e-mail : linguistique@selor.be), prouvant que le/la candidat(e) a réussi l'examen linguistique se substituant au diplôme exigé en vue de la détermination du régime linguistique (test linguistique néerlandais -article 7, pour une fonction de niveau 1/A). Ce certificat doit être délivré après une épreuve sur la maîtrise de la langue néerlandaise attendue des porteurs du diplôme de fin d'études universitaires dont objet sous le bulletpoint précédent, diplôme ayant donné accès au doctorat. 8. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES. Plus d'informations sur le contenu de cet emploi peuvent être obtenues auprès de M. Karel Velle, rue de Ruysbroeck 2-6, 1000 Bruxelles (tél. : 02 513 76 80; télécopie : 02 513 76 81; e-mail : karel.velle@arch.be). 9. PROCEDURE DE SELECTION. - Parmi les candidatures recevables, le jury des AGR détermine les candidat(e)s qu'il estime être les plus aptes pour exercer la fonction à pourvoir; 5 candidat(e)s au maximum peuvent ainsi être sélectionné(e)s. - S'il l'estime nécessaire, le jury peut inviter les candidat(e)s à présenter toute épreuve complémentaire qu'il détermine en vue d'apprécier leurs aptitudes à exercer la fonction à pourvoir. - Les candidat(e)s, ainsi retenu(e)s, sont ensuite invité(e)s à comparaître devant le jury pour une audition en vue de la fixation du classement des candidats. - Ce classement ne deviendra définitif avant qu'il ait été notifié aux candidat(e)s concerné(e)s qui auront la possibilité de porter plainte par rapport au classement, ainsi que de demander d'être entendu(e)s par le jury. 10. PROCEDURE D'INTRODUCTION DES CANDIDATURES. 10.1. Les candidatures doivent être introduites dans les 30 jours calendrier qui suivent la publication de cette vacance d'emploi au Moniteur belge, donc au plus tard le 23 février 2011.

Elles doivent être introduites par lettre recommandée adressée au Service des Ressources humaines du Service public fédéral de Programmation (SPP) Politique scientifique, avenue Louise 231, 1050 Bruxelles. 10.2. Le candidat/la candidate doit indiquer explicitement dans sa candidature : • l'emploi postulé; • l'adresse à laquelle il/elle acceptera la lettre recommandée lui informant de sa place dans le classement des candidat(e)s; chaque modification de cette adresse doit être communiquée sans retard. 10.3. Documents à joindre à la candidature. • Un curriculum vitae complet et sincère; • si le candidat/la candidate a déjà effectué des activités scientifiques : des attestations justifiant celles-ci (attestations délivrées par les employeurs, autorités ayant octroyé des bourses,...; pour être informé(e) des renseignements à fournir : voir la note relative à l'octroi de l'ancienneté scientifique sur le site web du SPP Politique scientifique (www.belspo.be, rubrique "Offres d'emploi" - Archives générales du Royaume et Archives de l'Etat dans les Provinces); il est également possible d'obtenir une copie de cette note auprès du service HR du SPP Politique scientifique (tél. : 02-238 34 19 ou 02-238 35 68); • une copie du/des diplôme(s) exigé(s); • le/la candidat(e) qui, en vue de satisfaire aux conditions de diplôme, présente un diplôme de docteur obtenu après la défense publique d'une dissertation, joindra en outre une copie du diplôme de fin d'études universitaires qui donnait accès au doctorat; si ce diplôme de fin d'études n'a pas été établi en français, néerlandais, allemand ou en anglais, une traduction (en langue néerlandaise) de ce diplôme doit également être ajoutée; • une liste des travaux scientifiques éventuellement publiés; • les renseignements et pièces visés ci-dessus sous le point 7.3.1, si le/les diplôme(s) requis, obtenu(s) par le candidat/la candidate, a/ont été décerné(s) par un établissement d'enseignement autre qu'un établissement belge; • le certificat de connaissances linguistiques dont question sous le point 7.3.2, si le diplôme requis a été obtenu dans une autre langue que le néerlandais; si le candidat/la candidate concerné(e) n'est pas à même d'ajouter ce certificat à sa candidature, il/elle sera invité(e) à passer le test linguistique visé ci-dessus sous le point 7.3.2., 3e bulletpoint. 10.4. Il ne sera pas tenu compte des candidatures introduites sans respecter la procédure d'introduction ci-dessus. .

Etaamb propose le contenu du Moniteur Belge trié par date de publication et de promulgation, traité pour le rendre facilement lisible et imprimable, et enrichi par un contexte relationnel.
^